Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 23:52

ARTICLE EN COURS D'ELABORATION

CET ARTICLE CONSACRE LE SIX CENTIEME

Francis Guillot

48 bis rue Gustave Gailly 

08090 Montcy Notre Dame (anciennement 5 rue du Stauffen 68000 Colmar)

 

Mel + LRAR

                                                                          SARL LE GOURMANDIN

                                                                          & QUATREM

                                                                          54 rue R. Poincaré

                                                                                                  68510 SIERENTZ

http://restaurant-pizzeria-gourmandin-sierentz-mulhouse.over-blog.com

 

                                                                          Montcy, le 09 juillet 2011

 

 

Objet : votre LRAR du 02 juillet 2011 et UTILISATION FRAUDULEUSE DE MES ADRESSES EMAIL

 

Copie POUR INFO au Groupement des Hôteliers Restaurateurs et Débitants de Boissons (HRD) du Bas-Rhin 6 place de Bordeaux BP 70004 67080 Strasbourg Cédex

 

 

Madame Vanessa Delétraz Gérante, Monsieur Henry Delétraz Co-Gérant,

 

 

Je considère votre lettre susmentionnée comme un licenciement sans cause réelle et sérieuse. Vos propos à mon sujet sont graves.

 

Vu que vous dites des mensonges ou des choses dont je n’ai pas connaissance je me permets de vous faire part des faits que je connais : 

 

-          Effectivement Henry a informé ma fille du rejet de mon dossier par Quatrem mais on ignore pour quel motif par rapport aux écrits de Quatrem ? Toujours est-il que ce n’est pas mon problème mais celui de l’entreprise. L’entreprise à le devoir de me régler l’intégralité de mes salaires. Le cas échéant il lui appartient de contester la décision de Quatrem. Je précise que Quatrem refuse de m’adresser une copie du contrat de prévoyance. Il est curieux de constater que nombre de personnes se défile dans ce qui m’est arrivé en août 2010. Votre entreprise, Quatrem, l’hôpital de Mulhouse qui m’a prescrit un traitement de cheval à tel point que j’en ai perdu l’usage de mes jambes et l’hôpital Pasteur de Colmar qui non seulement ment dans son compte-rendu et « omet » d’indiquer une fracture grave… Hôpital qui a remis les clés de mon appartement à la personne qui m’a fait tomber dans les escaliers cette dernière en ayant profité pour me voler mes moyens de paiement, entre autres.

Rappel des faits : le 23/08/2010 vers 23h50’ j’ai porté à pied une lettre afin de la déposer dans la boîte aux lettres de mon bailleur demeurant à quelques centaines de mètres de chez moi. Alors que je retournais à mon domicile une personne inconnue s’est arrêtée avec sa voiture et m’a proposé de me reconduire chez moi. Cette personne, droguée et alcoolique notoire, selon ouï-dire connu de moi ultérieurement, s’est mise à pleurer et m’a supplié de l’aider. Prenant pitié je lui ai demandé de venir s’expliquer chez moi ; il était environ minuit lorsqu’on est entré dans mon appartement.  Elle m’a dit qu’elle avait peu de moyens, que ses enfants manquaient de nourriture… Elle a voulu voir mon vélo se trouvant dans ma cave au sous-sol l’immeuble. On a descendu vers 0h30’. Je lui ai montré mon vélo et alors qu’elle montait l’escalier de la cave avec j’ai retenu mon vélo au niveau de la deuxième marche en protestant. Elle a subitement lâché le vélo en le poussant. Garde-le ton vélo m’a-t-elle dit. Je suis parti en arrière en essayant de me retenir et j’ai tombé sur le front directement sur le sol de la cave. Ne voyant plus rien je me suis relevé à quatre pattes et j’ai avancé de quelques mètres. Ensuite j’ai perdu connaissance. Lorsque j’étais inanimé, quelqu’un m’a fort vraisemblablement fait absorber une très importante quantité d’alcool. En effet compte tenu du très important taux d’alcoolémie relevé dans mon sang il m’aurait été totalement impossible de descendre les 2 escaliers, je me serais écroulé auparavant. Je précise que j’avais de l’alcool dans les poumons... Je vais prochainement former un complément de plainte à celle déposée par ma fille. Auparavant j’ai besoin d’une explication claire à propos des termes médicaux suivants « Au TDM cérébral : HSD droit, diffusion hémorragique sous-arachnoidienne bilatéralement, contusion frontale bilatérale. Hématome évacué chirurgicalement, volet décompressif. Evolution favorable, plaie opératoire pr(e)opre. ». Je demande donc à Quatrem de m’éclairer sur ces termes.

-          Votre clé USB est effectivement abimée ; je vous la rendrai en main propre. Elle ne contient ni ne contenait rien de spécial. Quant au disque de sauvegarde il ne contenait avant mon accident absolument aucun film ou image porno. Vous attirez d’ailleurs mon attention en écrivant « (vous expliquerez comment sont parvenues les photos de vous (moi) et votre famille au milieu des films de Q.) » Effectivement comment expliquer cela ? Bizarre non ? En tous cas il s’agit purement et simplement de diffamations. Donnez-moi quelques titres de films et d’images porno afin que je vérifie par rapport à ceux figurant sur mon PC personnel. En fait les seuls fichiers sauvegardés automatiquement sur le disque en question sont ceux du dossier ‘Comptabilité’ enregistrés sur le disque dur du PC par l’intermédiaire du logiciel Cobian ; avant de m’accuser vérifiez auparavant si un disque dur du PC contient un dossier ‘Comptabilité’ et, le cas échéant, si des films et images pornos y ont été ajouté et à quelles dates. S’ils n’y sont pas c’est impossible que Cobian ait pu faire une sauvegarde de fichiers inexistants avant mon accident. S’ils y sont c’est que quelqu’un d’autre que moi les a enregistrés après. Il y a lieu de penser qu’il n’y a rien de spécial sur un disque dur du PC vu qu’il n’en est pas question dans votre lettre. En ce qui me concerne j’avais créé un dossier personnel dans le dossier comptabilité où seul figurait des photos de famille. Comme, bien sûr, Cobian a daté les dossiers de sauvegarde il est possible de vérifier la date de sauvegarde en cliquant droit sur un dossier. Mes photos personnelles étant sur le disque de sauvegarde nécessairement elles émanent du disque dur du PC alors d’où viendrait ce que vous me reprochez ? Le plus vraisemblable c’est que quelqu’un a enregistré des fichiers dans le but de me nuire ! Probablement la personne qui émet des mels frauduleux en utilisant mes adresses emails personnelles. Vos ennemis font partie de votre entourage proche.

-          Je n’ai rien volé. Vous avez la fâcheuse manie de traiter tout le monde de voleur. Il y a un proverbe qui dit « c’est celui qui le dit qui l’est »

-          Bien que mon médecin traitant m’ait prolongé mon arrêt de travail je souhaitais néanmoins reprendre le travail. Mon intention était louable. Il restera à votre charge votre refus.

-          Effectivement je travaillais pour votre entreprise à domicile.

-          Ecrire que le comptable qui me remplace travaille plus de 17 fois plus vite que moi relève à l’évidence d’un gros mensonge. Je ne regardais aucun truc à caractère pornographique. N’oubliez pas de me communiquer quelques titres en rapport.

-          Je ne me saoulais pas ; en fait je travaillais jusqu’à au moins 3 heures du matin. Mon blog en est le témoin puisqu’il totalisait 599 articles avant mon accident. Je travaillais aussi pour votre entreprise (combien m’avez-vous vu boire de boissons alcoolisées depuis 1997 ? Je vais vous le dire : 3 verres tout au plus). Conseil : ne vous fiez que sur les faits que vous avez constatés et non pas sur des ragots médisants émanant de Mme Martine Better demeurant 19 rue de la Gare 68280 Sundhoffen téléphones 03 69 79 04 07 et 06 60 20 09 82, entre autres...

-          C’est vous qui me devez et je ne fais pas de chantage.

-          J’ai clairement décrit les faits de mon accident certes épisodiquement mais je n’étais pas tenu de vous informer dans le détail.

-          Je ne vous ai pas dit, selon vos termes « que complètement ivre vous êtes sorti de chez vous pour aller mettre une lettre de menace et d’insulte dans la boîte au lettre de votre voisin » Vous êtes beaucoup trop loin de la vérité pour être crédible. L’ancien pompier souffre de troubles mentaux. Je le remercie pour son intervention.

-          C’est ma fille Carine qui a transmis un compte-rendu d’hospitalisation à Quatrem. Quatrem n’a eu connaissance de mon dossier que de cette manière. Je rappelle que le compte-rendu relève d’écrits mensongers émanant de l’hôpital Pasteur de Colmar et d’une « omission » importante… Le rapport de cet hôpital est vicié donc nul.

-          Quatrem ne m’a pas dit qu’elle refusait de me prendre en charge par rapport à une consommation d’alcool. Si d’aventure c’est le cas il n’y a pas lieu d’autant plus qu’il y a un tiers responsable.

-          Normalement il n’y a absolument aucune raison pour que la première assurance ne fonctionne pas. Cependant je vous remercie d’avoir activé la deuxième. En fait c’est votre problème si Malakoff-Méderic est défaillant. Je vous rappelle que ma fille vous a parfaitement tenu informé du déroulement de mon accident et de ses suites. Malakoff-Médéric vous reprochera probablement votre défaillance. Je ne vous dois absolument rien c’est vous qui me devez.

-          Me reprocher que la CPAM est sans nouvelle de moi depuis le 14/04/2011 est malvenu cette information devant émaner du centre de réadaptation. Je vous rappelle que j’ai été hospitalisé de février au 27 mai 2011 pour perte de l’usage de mes jambes. Je constate que vous reconnaissez avoir été très négligent.

-          Je ne suis absolument responsable de rien. Je précise que la Sécurité Sociale a émis des décomptes subrogés les 25/08/2010, 17/09, 05/11, 08/11, 23/11, 08/12, 31/12, 08/01/2011, 09/01, 23/02, 28/02 et 14/04. Je n’ai fait que vous informer que j’étais classé en ALD.

-          Je ne vois pas pourquoi les problèmes de ma fille entrent en ligne de compte dans notre litige d’autant plus que vous avez déformé mes confidences à votre sauce, dans un sens haineux. Jamais je n’ai tenu des propos méprisants envers mes enfants, seulement de la compassion, de la souffrance. Force m’est de constater que vous voyez rouge jusqu’à en perdre votre sang froid. Je suis déçu par votre attitude. Pas étonnant que des employés de votre entreprise me fassent part de leurs mécontentements à votre sujet.

-          Je ne vois pas ce que mon ex-épouse vient faire dans notre litige. Toujours est-il que vos propos n’engagent que vous.

 

Une fois et non pas foie (de veau).

  

Vous m’avez dit au téléphone que j’étais un ange. Que c’est-il passé pour que vous opériez un tel revirement ?


En résumé votre lettre n’est qu’un tissu de mensonges et de diffamations (Vous vous êtes piégé vous-mêmes. Je vous avais pourtant conseillé de constituer un avocat dans le cadre de la plainte déposée par ma fille, cela aurait au moins eu le mérite de vous éviter de dire des âneries. Quand je ne suis plus là votre entreprise part à la dérive).

 

Quel remerciement après éré environ un an à vous faire le prêt, sans intérêt, de l'intégralité de mes salaires !

 

Par ailleurs je vous mets en demeure de ne plus utiliser, IMMEDIATEMENT, mes adresses email pour l’usage interne de votre entreprise. A défaut vous serez poursuivi en justice. Bien sûr je ne vous empêche pas de me répondre par mel.

 

Madame, Monsieur n’oubliez pas de déclarer individuellement sur votre prochaine déclaration de revenus le montant de la vente de votre fonds de commerce la SDE Quantum Investments Ltd n’existant plus légalement depuis très longtemps.

 

Vous souhaitant bonne réception de la présente,

 

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

 

Francis Guillot

 

Lettre du Gourmandin => page 1 - page 2

 

 

 

 

Gourmandin 1

Gourmandin 2

Partager cet article

Repost 0
Published by Informatique - Droit civil, du travail et social - dans Droit civil et du travail
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Francis Guillot
  • Francis Guillot
  • : informatique et internet - trucs et astuces Windows XP 7 (seven) et Vista - sites internet – comptabilité et fiscalité - tableau de bord - fiscalité - création d'entreprises - droit civil, social et du travail
  • Contact

Like

Yahoo

Myspaceflickr-yahoo-logo.png.v4.png

Recherche