Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 11:19

RegMedic Réparez votre base de registre aisément : RegMedic peut réparer votre base de registre et la restaurer aisément sans avoir à réinstaller Windows. RegMedic peut également désinstaller Internet Explorer et réinstaller tout autre programme. Autre chose intéressante, il peut restaurer votre base de registre du jour où vous avez installé Windows sans désinstaller aucun programme. Vous pouvez enregistrer votre base de registre à tous moment pour afin de la réparer plus tard en cas de problèmes et toujours sans avoir à formater votre disque dur.

Windows 95/98

Advanced Registry Tracer Windows Comparer des images de la base de registre : Advanced registry tracer permet de créer des images de la base de registre Windows afin de les comparer et de voir apparaitre les modifications qui y ont été apportées. Il est possible de ne comparer que certaines clés de la base de registre ou bien d'exclure un partie de l'arbre de l'opération de comparaison afin d'accélérer le processus. Une option permet de restaurer une base de registre sauvegardée.

Windows (toutes versions)

RegCleaner Nettoyer la base de registre de Windows : RegCleaner permet de faire le ménage dans la base de registre en supprimant les entrées inutiles. Il affiche les clés qu'il n'est pas "trop risqué" de supprimer : logiciels, liste de démarrage, menu désinstallation, type de fichiers, nouveau fichier, intégration shell. Les novices se contenteront d'utiliser les options de nettoyage automatique et les experts se permettront d'effacer en plus manuellement certaines entrées qu'ils considèrent obsolètes.

Windows (toutes versions)

Registry Tuner Modifiez votre base de registre avec l'aide d'un assistant : Registry tuner permet d'effectuer des modifications dans la base de registre Windows. Grâce à un classement par thème (différent du classement standard de la base de registre) les entrées sont facilement modifiables.
Pour chaque entrée documentée dans le programme, un commentaire vous indique les modifications à faire pour "tweaker" votre base de registre. Plus de 350 entrées sont pré documentées et il est possible d'en rajouter en les classant par catégories.

Windows (toutes versions)

Registrar Lite Editeur de base de registre gratuit et plus puissant que regedit : Registrar Lite se substitue à l'utilitaire "regedit" livré avec Windows en apportant plusieurs fonctionnalités:
- Gestion de "Favoris" (clés souvent visitées)
- Importation et exportation de clés de base de registre au format compatible .reg
- Recherche/replacement en tâche de fond
- Interface ergonomique ressemblant à l'explorateur Windows

Windows (toutes versions)

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 09:52

 

 

 

Code partage universel

 

P.S. : ce code ne fonctionne pas sous Over-Blog...

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 09:30

Fermer sa session à distance - Gmail

Imprimer cette astuce
Imprimer cette astuce

Samedi 13 Février 2010

 

Vous êtes parti un peu rapidement d'un cybercafé ou de chez un ami et vous avez oublié de vous déconnecter de votre compte Gmail ? Pas de panique, vous pouvez le déconnecter à distance.

  1. Connectez-vous de nouveau sur votre compte Gmail.
  2. En bas de la page, une ligne Ce compte est ouvert depuis un autre emplacement est présente.

  3. Cliquez sur le lien Détails.

  4. Cliquez alors sur le bouton Fermer toutes les autres sessions.

  5. Toutes les autres sessions distantes ouvertes sont fermées.

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 09:29

Personnalisation de Windows Vista
Comment ajouter une langue ?
Comment avoir un clavier AZERTY sur ma version anglaise?
Comment changer la lettre d'un lecteur ?
Comment modifier le nom de la corbeille ?
Comment modifier la fréquence de rafraîchissement de l'écran ?
Comment lancer automatiquement un programme au démarrage de Windows Vista ?
Comment choisir la méthode de verrouillage du clavier sur Windows Vista ?
Comment ajouter une nouvelle police de caractères sous Windows Vista ?
Comment afficher la barre de langues qui apparaît dans le menu 'Démarrer' ?
Comment activer les majuscules avec la touche Shift ?
Comment modifier l'emplacement du répertoire Program Files ?
Comment accélérer ou ralentir l'affichage du menu démarrer ?
Comment accélérer la vitesse d'apparition des menus de Windows Vista ?
Comment déplacer le menu 'Mes documents' Windows Vista ?
Comment changer les noms des lecteurs ?
Comment changer l'icône associée à un lecteur ?
Comment cacher mes lecteurs dans l'explorateur ?
Comment afficher un message au logon?
Comment désactiver les infos-bulles ?
Comment changer l'action du bouton éteindre du menu Démarrer?
Ajouter un fuseau horaire à l'horloge Windows
Comment changer la taille des icônes du bureau?
Comment fait réapparaitre les anciens menus dans l'explorateur?
Comment créer des raccourcis explorer vers ses emplacements préférés?
Comment utiliser une méthode de sélection alternative?
Comment changer le boot screen de Windows Vista
Comment afficher l'icone Poste de Travail sur le bureau?
Comment afficher l'icône du dossier personnel sur le bureau?
Retrouver les extensions
Regrouper les icônes
Comment modifier la vitesse du Flip3D?
Comment effacer l'option 'Supprimer' de la corbeille Vista
Comment créer des barres d'outils sur le bureau?
Activer la recherche par contenu sous Windows Vista

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 09:25

Sous XP faites Démarrer > Exécuter et taper cmd (le cas échéant, la commande “Exécuter” peut être ajoutée au menu démarrer en cliquant droit sur le bouton Démarrer ensuite suivre Propriétés et onglet Menu démarrer.

 

Sous Vista et Windows 7 (seven) tapez simplement cmd dans la barre de recherche, en bas de l’écran à gauche, après avoir cliqué sur “Démarrer”.

 

Cliquez ensuite sur cmd.exe dans les résultats de la recherche (le cas échéant procédez comme indiqué ci-dessus). De plus il faudra peut-être cliquer droit sur cmd.exe afin de l’exécuter en mode administrateur.

 

Dans “Invite de commandes” (menu “Accessoires” cliquez sur l’icône rectangulaire noire) tapez convert lettre_du_lecteur : /fs:ntfs.

Pour lettre_du_lecteur F: , par exemple :

convert f : /fs:ntfs

N.B. : normalement, cette opération ne formate pas votre disque dur ; en fait elle ne fait que convertir le format FAT en NTFS. Cependant, il est peut-être prudent d’effectuer auparavant une sauvegarde de vos données préférées.

 

Le format FAT permet une écriture sur le disque plus rapide que NTFS. Par contre la lecture sous NTFS est plus rapide que sous FAT. A noter que le format NTFS protège mieux votre ordinateur par rapport aux intrusions indésirables.

 

 

Le système NTFS apporte plusieurs améliorations par rapport aux systèmes FAT16/FAT32, en voici les principales :

 

- Sécurise l'accès à certains de vos dossiers ou fichiers.

- Permet l'utilisation des Quotas de disque.

- Gère le cryptage de fichier par clé publique/clé privée.

- Plus rapide en lecture que la fat 32 mais plus lent en écriture.

 

Attention ! Si vous avez un multiboot, ne convertissez pas le disque C:

Si vous avez déjà installé Windows NT / 2000 / XP sur une partition FAT32, il est possible de convertir celle-ci en NTFS rapidement, simplement et sans réinstallation. Pour cela, allez dans démarrer puis exécuter et tapez cmd ensuite il suffit de rentrer la ligne si dessous :

 

Convert C: /FS:NTFS (C: représente la partition à convertir)

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 09:16

CHKDSK (Source)

CHKDSK est une commande qui vérifie le système d'enregistrement des fichiers sur le disque (le système de fichiers). La commande CHKDSK /R fait souvent des miracles car elle détecte et élimine les clusters défectueux après en avoir, si possible, déplacé les fichiers. Lancée depuis la Console de Récupération ou un BARTPE cette simple commande peut rétablir un démarrage qui ne se faisait plus. Et c'est bien sûr toujours valable avec Vista et W7. Cette commande peut également, et plus simplement, être lancée à partir de “Invite de commandes” :

Réparation en mode lecture (sans les options /F ou /R <l’option /R est une procédure longue et immobilisante, de l’ordre de plus d’une heure>, ou les options combinées /F/R ; en effet, si vous ajoutez d’emblée ces options vous devrez redémarrer immédiatement votre PC. Par contre vous pouvez choisir la lettre du lecteur à vérifier sans devoir forcément rebooter : CHKDS C: ou CHKDS F: ,par exemples). En règle générale c’est le disque comportant votre système d’exploitation que vous souhaiterez réparer ; dans ce cas la commande CHKDSK seule suffira. Si celle-ci n’arrive pas à réparer complètement en mode lecture, Invite de commandes vous demandera si vous voulez que la réparation se poursuive au redémarrage. Tapez alors O (pour Oui) et ensuite tapez exit pour fermer Invite de commandes. Votre PC ne redémarrera que lorsque vous le souhaiterez et la poursuite de la vérification commencera alors ; à la fin votre ordinateur redémarrera automatiquement. Astuces de Invite de commande : appuyez sur la touche de fonction F3 pour réinscrire automatiquement votre précédente commande ; vous pourrez alors la compléter ou la modifier. Vous pouvez également copier/coller une commande dans Invite de commandes.

1) réparation complète en mode lecture :

 

 

2) réparation incomplète en mode lecture, ajoutez l’option /F ,le redémarrage sera assez rapide, (éventuellement /F/R, le redémarrage du PC sera alors très long) :

Sommaire

Comparaison des trois modes principaux de CHKDSK

  • Sans commutateur
  • Avec le commutateur /F (/P depuis la Console de Récupération)
  • Avec le commutateur /R
  • Avec le commutateur /B (Vista et Windows7)

Ces tests sont effectués dans une Console CMD sous Windows (Démarrer>Exécuter>cmd).
Sur Vista/7 il faut exécuter le raccourci en tant qu'administrateur avec un clic droit. Pour trouver le raccourci : touche WIN et taper cmd dans la barre de recherche.
Ou faire WIN+R pour ouvrir la boîte Exécuter, et entrer cmd en utilisant la combinaison CTL+MAJ+Entrée.
Depuis la Console de récupération CHKDSK présente de légères différences : CHKDSK /P au lieu de CHKDSK /F
Avec la Console de récupération il est impératif de respecter les espaces.
Pour info il est considéré comme plus efficace d'utiliser CHKDSK depuis la Console de Récupération ou depuis un BARTPE.

Avec Vista et W7 la CDR est devenue Options de récupération système. Pour lancer un CHKDSK il faut d'abord ouvrir une Console en claquant sur "Invite de commandes". Ensuite changer de volume en entrant C: et vérifier avec une commande DIR si on est bien sur le volume de Windows. Si ce n'est pas le cas essayer D: car la présence d'une partition de boot décale les lettres.

Si le verrouillage du volume est nécessaire, le disque ne peut être utilisé pendant l'opération. Cela peut entrainer une demande de redémarrage par le système pour effectuer l'opération en dehors de Windows. C'est le cas en particulier pour la partition système, celle sur laquelle est installée Windows, dont de nombreux fichiers sont en cours d'utilisation.

Commande </ALIGN="CENTER">
Nombre
de Phases

Verrouillage du volume
et commentaires

</ALIGN="CENTER">

CHKDSK</ALIGN="CENTER">
3
Non, le volume n'est pas verrouillé
Purement informatif. Aucune correction n'est effectuée, l'activité du disque pouvant tromper CHKDSK qui pourrait signaler des erreurs alors qu'il n'y en a pas (faux positifs).
Lever le doute avec /F ou /R.
CHKDSK en lecture seule peut ne pas détecter certaines erreurs.</ALIGN="LEFT">

CHKDSK /F</ALIGN="CENTER">
3
Oui, nécessite de verrouiller le volume
Erreurs de fichiers et de MBR corrigées.
Lorsqu'on utilise CHKDSK depuis la Console de Récupération, le commutateur /F n'existe pas. Utiliser /P à la place.</ALIGN="LEFT">

CHKDSK /R</ALIGN="CENTER">
5
Oui, nécessite de verrouiller le volume
Secteurs erronés marqués pour ne plus être utilisés.</ALIGN="LEFT">

CHKDSK /B
5
Oui, nécessite de verrouiller le volume
Secteurs erronés marqués pour ne plus être utilisés.
Les clusters défaillants sont réinitialisés.
NTFS seulement ; ce commutateur n'est pas fonctionnel sur XP.

Les commutateurs F, R, et B autorisent la réparation des erreurs.
CHKDSK sans commutateur ne verrouille pas le disque et n'effectue aucune réparation. CHKDSK peut signaler la présence d'erreurs.
La commande FSUTIL DIRTY QUERY c: permet de savoir si un disque a besoin d'être vérifié.
CHKDSK sans commutateur sera donc utile à titre d'information.
Le disque n'étant pas verrouillé, il est possible que le NTFS fasse signaler de fausses erreurs à CHKDSK.
Dans ce cas il faudra utiliser au moins le commutateur /F. C'est en pratique ce que l'on fait au minimum.
Cela correspond à cocher "Réparer automatiquement les erreurs du système de fichiers" dans le GUI.
Le NTFS pouvant entraîner de fausse détections d'erreurs, l'utilisation des commutateurs /F ou /R (ou /B) verrouille le volume.
Si on demande un CHKDSK du disque système en utilisant ces commutateurs, le verrouillage ne peut être effectué, et l'opération nécessite un redémarrage du système. La vérification/réparation du volume sera alors faite en mode natif lors du démarrage suivant. Chkdsk.exe n'étant pas conçu pour fonctionner dans ce mode, c'est C:\WINDOWS\system32\autochk.exe qui réalise l'opération. L'Observateur d'Évènements rend compte du résultat : Exécuter>eventvwr et rechercher un événement de type "Information" et de source "Winlogon" http://a.vouillon.online.fr/faq-winxp.htm#143

Les tests présentés plus loin sont effectués lors d'une session Windows sur un disque de données. Ce volume étant indépendant du système d'exploitation, l'opération ne nécessite pas de redémarrage. On peut alors suivre le déroulement dans la fenêtre de commandes (WIN+R,cmd  ou  Démarrer, Exécuter, cmd).
Les résultats ont été copiés par sélection à la souris dans la Console CMD (Démarrer>Exécuter>cmd), voir Copier et coller avec la Console CMD
Quand on ne précise pas le disque, la vérification est faite sur le disque actif.
Ce disque ne comportait que peu de données, les premières phases ont été rapides.
La cinquième phase, qui vérifie les secteurs non-utilisés, a pris environ 90 minutes.
Dans la réalité, sur un disque usagé comportant de nombreux fichiers, un CHKDSK /R peut prendre des heures, on a vu jusqu'à 24h.
En pratique on observe plutôt de 20 minutes à trois heures, dépendant de la taille du disque, du nombre de fichiers, du nombre d'erreurs.

Plus d'infos sur CHKDSK :

Aide de CHKDSK

CHKDSK /? dans la Console CMD affiche l'aide de CHKDSK. Cet exemple est tiré de Windows XP :

CHKDSK /?
Vérifie un disque et affiche un rapport d'état.
CHKDSK [volume[[chemin]nom_de_fichier]] [/F] [/V] [/R] [/B] [/L[:taille]]
volume Spécifie la lettre de lecteur (suivie de deux-points),le point de montage ou le nom de volume.
nom_de_fichier FAT/FAT32 seulement : Spécifie les fichiers dont la fragmentation est à vérifier.
/F Corrige les erreurs sur le disque.
/V FAT/FAT32 : affiche les chemin d'accès et nom complets de tous les fichiers du disque.
    Sur NTFS : affiche également les éventuels messages de nettoyage.
/R Localise les secteurs défectueux et récupère informations lisibles (implique /F).
/L:taille NTFS seulement : change la taille du fichier journal en la valeur spécifiée en kilo-octets.
                           Si aucune taille n'est donnée, affiche la taille actuelle.
/X Force le démontage préalable du volume si nécessaire.
   Les handles ouverts vers le volume ne seront alors plus valides (implique /F).
/I NTFS seulement : vérifie sommairement les entrées d'index.
/C NTFS seulement : ignore la vérification des cycles à
l'intérieur de l'arborescence de dossiers.
Les options /I ou /C réduisent le temps d'exécution de CHKDSK en ignorant
certaines vérifications sur le volume.

L'exemple suivant vient de Windows 7 :
Rappel : avec ces nouveaux systèmes il est nécessaire d'élever les privilèges de la Console de commandes. Si on ne le fait pas on a droit à une insulte :
"Accès refusé, vous n'avez pas de privilèges suffisants. Vous devez invoquer cet utilitaire dans un mode d'exécution élevé."
Pour lancer la Console en tant qu'Administrateur faire un clic droit sur le raccourci.
On peut obtenir une Console Administrateur directement depuis Exécuter (WIN+R) en entrant cmd suivi de CTL+MAJ+Entrée

CHKDSK [volume[[chemin]nom_de_fichier]]
[/F] [/V] [/R] [/X] [/I] [/C] [/L[:taille]] [/B]
volume Spécifie la lettre de lecteur (suivie de deux-points), le point de montage ou le nom de volume.
nom_de_fichier FAT/FAT32 seulement : Spécifie les fichiers dont la fragmentation est à vérifier.
/F Corrige les erreurs sur le disque.
/V FAT/FAT32 : affiche les chemin d'accès et nom complets de tous les fichiers du disque.
Sur NTFS : affiche également les éventuels messages de nettoyage.
/R Localise les secteurs défectueux et récupère informations lisibles. (implique /F)
/L:taille NTFS seulement : change la taille du fichier journal en la valeur spécifiée en kilo-octets.
                           Si aucune taille n'est donnée, affiche la taille actuelle.
/X Force le démontage préalable du volume si nécessaire.
   Les handles ouverts vers le volume ne seront alors plus valides. (implique /F).
/I NTFS seulement : vérifie sommairement les entrées d'index.
/C NTFS seulement : ignore la vérification des cycles à
l'intérieur de l'arborescence de dossiers.
/B NTFS seulement : réinitialise les clusters défaillants du volume (implique /R)
Les options /I ou /C réduisent le temps d'exécution de CHKDSK en ignorant
certaines vérifications sur le volume.

Le mystère du commutateur /B est donc résolu. C'est un super commutateur pour le NTFS. Il inclue /R lequel implique /F.
Il semble méconnu, je ne l'ai pas vu utilisé. Si vous avez des exemples intéressants ... merci d'avance.

CHKDSK en 5 phases des volumes NTFS

Il y a trois phases principales, suivies de deux phases optionnelles. Plusieurs exemples sont présentés plus loin.
Phase 1 : Vérification des fichiers
Vérification de chaque segment d'enregistrement de fichier (FRS = File Record Segment) dans la Master File Table.
Phase 2 : Vérification des index
Confirme que chaque fichier ou sous-répertoire référencé dans un répertoire existe réellement en tant que segment d'enregistrement de fichier valide dans la MFT (Master File Table), CHKDSK confirme que les horodatages et informations de taille de fichier pour les fichiers sont à jour dans les entrées de répertoires pour ces fichiers.
Un fichier orphelin est un fichier pour lequel un segment d'enregistrement de fichier légitime existe mais qui n'est répertorié dans aucun répertoire.
Un fichier orphelin peut souvent être restauré vers le répertoire approprié si ce répertoire existe encore.
Si le répertoire approprié n'existe plus, CHKDSK crée un répertoire dans le répertoire racine et y place le fichier.
Phase 3 : Vérification des descripteurs de sécurité
Les descripteurs de sécurité contiennent des informations concernant la propriété d'un fichier ou d'un répertoire ainsi que les autorisations NTFS.

Si le commutateur /R ou /B a été utilisé

Phase 4 : Vérification des secteurs
Recherche de secteurs défectueux dans l'espace libre du volume. Si un secteur est en défaut, il est verrouillé définitivement et ne pourra plus être utilisé.
Le formatage complet d'un disque réalise également cette opération. Si un formatage rapide a été effectué, CHKDSK /R permettra de corriger. Préférer opérer depuis la CDR.
Phase 5 : Vérification des secteurs non-utilisés.
Noter que le NTFS est très résistant et procède de lui-même à l'élimination des secteurs douteux. En cas de non démarrage après une coupure électrique un CHKDSK /R depuis la Console de Récupération est souvent la solution.

Particularité du GUI

GUI veut dire Graphical User Interface. On a vu la commande CHKDSK en lignes de commandes Windows, voici son équivalent depuis le mode graphique de Windows, celui qu'on connait le mieux. CHKDSK peut être effectué à la souris depuis les Propriétés d'un disque (faire un clic droit). Le Bouton "Vérifier maintenant" de l'onglet Outils affiche la boite "Vérification du disque".

L'outil comporte deux choix :

  • Réparer automatiquement les erreurs du système de fichiers

  • Rechercher et tenter une récupération des secteurs défectueux

Si on ne coche aucune des deux cases, un CHKDSK simple est effectué.

Si on coche la première case on effectue un CHKDSK /F et le report au prochain démarrage est demandé s'il s'agit de la partition système. Appuyer sur F1 pour afficher l'aide intégrée :

 

 

Si on coche les deux lignes, c'est un CHKDSK /R complet qui est effectué et la question du redémarrage est également posée.

 

 

Surprise toutefois quand on ne coche que la seconde ligne "Rechercher et tenter une récupération des secteurs défectueux". Contrairement à ce que raconte l'Aide dans la vue ci-dessus, même avec la partition système en cours d'utilisation, le redémarrage n'est pas demandé, et la vérification/réparation des secteurs libres s'effectue immédiatement, voir vue suivante.

On peut même défragmenter en même temps le disque (à éviter) ce qui confirme si besoin était le non-verrouillage du volume, et on peut continuer à utiliser Windows pendant que l'espace libre du disque est vérifié.

L'indicateur affiche le déroulement de 4 phases.

Aucun commutateur ne semble correspondre à cette possibilité puisque /R inclue /F et effectue systématiquement une vérification des fichiers, soit 5 phases.
Je n'ai pas trouvé d'explication, malgré l'excellent article Troubleshooting Disks and File Systems. Voici ce qui est dit à propos de l'utilisation de l'outil en mode graphique :

Running Chkdsk from My Computer or Windows Explorer

In addition to using the command-line version of Chkdsk, you can run Chkdsk from My Computer or Windows Explorer.
The graphical version of Chkdsk offers the equivalent of read-only mode, the /f parameter, and the /r parameter.

If Chkdsk cannot lock the volume, you can schedule Autochk to run the next time you restart the computer.
You cannot choose to dismount the volume like you can when you use the command-line version of Chkdsk, nor can you use other Chkdsk parameters, such as /c or /i. To take advantage of all the Chkdsk parameters, use the command-line version of Chkdsk.

To run Chkdsk from My Computer or Windows Explorer
  1. In My Computer or Windows Explorer, right-click the volume you want to check, and then click Properties.

  2. On the Tools tab, click Check Now.

  3. Do one of the following:

    • To run Chkdsk in read-only mode, click Start.

    • To run Chkdsk by using the /f parameter, select the Automatically fix file system errors check box and then click Start.

    • To run Chkdsk by using the /r parameter, select the Scan for and attempt recovery of bad sectors check box and then click Start.

Vérification des secteurs libres d'un volume système en 4 phases sous Windows quant la seconde case seule est cochée (procédure de redémarrage du PC très longue)

 

 

 

Pas trouvé d'explication à ces contradictions. Dans le doute il vaut mieux cocher les deux cases.

Les résultats d'un CHKDSK sont dans l'Observateur d'Événements

Ce qui suit est aussi valable pour un CHKDSK effectué depuis la Console de Récupération, mais seulement si des erreurs ont été trouvées.

Lorsqu'un redémarrage est nécessaire, on se demande quel a été le résultat de l'opération.
Ça se trouve dans l'Observateur d'événements, journal des Applications :
Exécuter>eventvwr
Événements de type Informations et de source Winlogon avec XP, Wininit avec Vista :

 

 

Cliquer sur l'événement pour afficher le contenu :

 

 

En cliquant sur le Bouton indiqué ci-dessus, tout est copié dans le Presse-Papier.
On peut ainsi coller ces infos dans un éditeur de texte ou un message.
Pour afficher l'Observateur d'évènements faire Démarrer>Exécuter>eventvwr
Avec Vista c'est Wininit et non Winlogon qu'il faut rechercher dans la colonne Source.

BootEx.log

KB218461 : Si Autochk est exécuté au démarrage de l'ordinateur, ses résultats sont enregistrés dans un fichier appelé Bootex.log qui se trouve dans la racine du volume étant vérifié. Ensuite, le service Winlogon migre le contenu de chaque fichier Bootex.log vers le journal des événements de l'application.

Remarque : Si le service "Journal des événements" est désactivé, bootex.log n'est pas supprimé.

CHKDSK (seul, sans indiquer de volume, et sans commutateur)

Sans indiquer de volume, c'est le lecteur en cours qui est vérifié
Aucun commutateur utilisé, le volume n'est pas verrouillé.
Détection seulement, pas de réparation : les fausses erreurs dues au fonctionnement du NTFS sur le volume non verrouillé n'auront pas de conséquences.
L'opération se fait en 3 phases : fichiers, index, descripteurs de sécurité.

T:\>chkdsk
Le type du système de fichiers est NTFS.
Le nom de volume est BILLOUTE.
Avertissement ! Le paramètre F n'a pas été spécifié.
Exécution de CHKDSK en mode lecture seule.
CHKDSK est en train de vérifier les fichiers (étape 1 de 3)...
La vérification des fichiers est terminée.
CHKDSK est en train de vérifier les index (étape 2 de 3)...
La vérification des index est terminée.
CHKDSK est en train de vérifier les descripteurs de sécurité (étape 3 de 3)...
La vérification des descripteurs de sécurité est terminée.
223777417 Ko d'espace disque au total.
399796 Ko dans 293 fichiers.
80 Ko dans 63 index.(index NTFS)
0 Ko dans des secteurs défectueux.
73173 Ko utilisés par le système.(La table MFT et autres métafichiers NTFS)
65536 Ko occupés par le fichier journal.
223304368 Ko disponibles sur le disque.
4096 octets dans chaque unité d'allocation. (Taille de cluster)
55944354 unités d'allocation au total sur le disque. (Total des clusters sur le disque)
55826092 unités d'allocation disponibles sur le disque. (Clusters libres disponibles)</ALIGN="LEFT">

T:\></ALIGN="LEFT">


CHKDSK /F

Le commutateur F autorise la réparation des erreurs.
Le volume doit être verrouillé pour éviter toute fausses détections d'erreur (NTFS).
L'opération se fait en 3 phases également.

T:\>chkdsk /F
Le type du système de fichiers est NTFS.
Impossible de verrouiller le lecteur en cours.
Chkdsk n'a pas pu s'exécuter car le volume est utilisé par un autre
processus. Chkdsk pourra s'exécuter après que ce volume soit démonté.
TOUS LES DESCRIPTEURS OUVERTS SUR CE VOLUME NE SERONT PLUS VALIDES.
Voulez-vous forcer le démontage de ce volume ? (O/N) o
Le volume est démonté. Tous les descripteurs ouverts dans ce volume ne sont plus valides.
Le nom de volume est BILLOUTE.
CHKDSK est en train de vérifier les fichiers (étape 1 de 3)...
La vérification des fichiers est terminée.
CHKDSK est en train de vérifier les index (étape 2 de 3)...
La vérification des index est terminée.
CHKDSK est en train de vérifier les descripteurs de sécurité (étape 3 de 3)...
La vérification des descripteurs de sécurité est terminée.
223777417 Ko d'espace disque au total.
399796 Ko dans 293 fichiers.
80 Ko dans 63 index.
0 Ko dans des secteurs défectueux.
73173 Ko utilisés par le système.
65536 Ko occupés par le fichier journal.
223304368 Ko disponibles sur le disque.
4096 octets dans chaque unité d'allocation.
55944354 unités d'allocation au total sur le disque.
55826092 unités d'allocation disponibles sur le disque.</ALIGN="LEFT">

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 09:12

Solution radicale, en général, supprimez Ad-Aware de Lavasoft.

 

A noter que ce logiciel, SpyBot - Search & Destroy et autres logiciels de ce type sont totalement incompatibles avec un antivirus simple ou un antivirus internet security (Kaspersky, Norton de symantec, Microsoft Security Essentials, gratuit et efficace mais il faut activer la Pare-feu Windows, Windows Defender, et tous les autres). Donc, si vous avez installé un antivirus, ne jamais installer ce type de logiciel. Le cas échéant les supprimer, efficacement.

 

Je précise qu'en aucun cas il ne faut installer deux ou plusieurs antivirus ; même pas un scanner de détection de virus en ligne (online) autre que votre antivirus préféré ; ou alors le désinstaller aussitôt après l'opération de détection. Le cas échéant cherchez sur le site de l'éditeur de l'antivirus que vous ne souhaitez pas conserver l'outil de désinstallation totale. Par exemple :

 

- Kaspersky

- Norton de Symantec

 

 

Ces outils peuvent pourtant être positifs afin de pouvoir réinstaller ensuite correctement votre antivirus préféré lorsqu'il présente des défaillances dues à des causes indéterminées.

 

Pour désactiver Windows Defender, également incompatible avec un autre antivirus, procédez de la manière suivante :

 

Cliquez sur Démarrer > Au-dessus de ce bouton dans la case 'Rechercher les ...' tapez services > Cliquez sur Services (en haut) > Double-cliquez sur la ligne Windows Defender > Arrêter > Appliquer > A la ligne 'Type de démarrage' choisissez 'Désactivé' > Appliquer > OK > Redémarrez votre PC.

 

Par contre cCleaner, TuneUp (payant mais excellent) et autres logiciels de ce type restent parfaitement compatibles avec tous les antivirus.

 

N.B. : La commande CHKDSK de Windows apporte beaucoup de solutions pour réparer votre ordinateur ; consultez mon moteur de recherches pour de plus amples informations. Par ailleurs, je déconseille fortement les logiciels Norton de Symantec... En ce qui concerne les antivirus gratuits, faut pas rêver. Pour ceux qui utilisent Firefox de Mozilla (très conseillé), je conseille d'y ajouter les addons NoScript  (dans ce cas autorisez ou pas, définitivement ou provisoirement, les scripts du site ou (et) de la page que vous consultez à partir du bouton S en bas à droite de votre écran) et Adblock Plus (choisissez l'option "Abonnement : Liste FR (France)" qui interdit instantanément l'accès aux sites répertoriés comme dangereux (rechercher sur mon moteur de recherches comment détecter un site dangereux criblé, par exemple, de fichiers comportant l'extension .htaccess, nuisibles). En utilisant Firefox avec ces addons vous ne recevrez plus de scripts, virus et malwares malveillants en consultant Internet ; et le Pare-feu Windows pourrait se supplanter à un antivirus. Alors, est-il nécessaire d'installer un antivirus, source de nombreux dysfonctionnements de notre PC, trop souvent mis sur le dos de Microsoft ? Cependant, utiliser Internet Explorer (IE) de Microsoft est particulièrement dangereux pour votre PC. En effet, il constitue une véritable passoire à ennuis... Pourquoi ? parce qu'Internet Explorer fonctionne par rapport à Explorateur Windows, propre à votre ordinateur, ce qui crée un lien direct entre votre PC et vos consultations sur Internet. IE constitue ainsi une porte ouverte à un accès direct et facile par Internet envers votre ordinateur permettant ainsi de lui nuire sans grandes difficultés. Je vous conseille de proscrire définitivement l'utilisation d'Internet Explorer malgré les très hautes performances par ailleurs de Windows.. IE constitue incontestablement une faille récurrente grave dans le fonctionnement de Windows. Pourquoi la société Microsoft perdure dans ce dysfonctionnement ? tout simplement parce qu'elle tient à contrôler nos agissements sur Internet. Le comportement de Microsoft est finalement enfantin, nuisible et de plus pas de taille vis-à-vis de Google, à chacun son métier. En aucune manière on ne peut autoriser Microsoft à tout dominer. Cette intention de la société Microsoft est nuisible envers autrui et envers elle-même.

 

Si Microsoft, imbu de sa personnalité, veut vraiment évoluer, elle doit concevoir un navigateur indépendant de la plateforme Explorateur Windows, et qui reste au choix du client. En l'état, IE est imposé dans Windows, ce qui n'est pas acceptable, d'autant plus que les mises à niveau d'une version à l'autre causent de nombreuses perturbations, notamment au niveau des autorisations de la base de registre, ce qui devient finalement particulièrement pénible quand on utilise Windows depuis nombres d'années. Le cas échéant, je soulèverai cette prédominance préjudiciable devant la justice.

 

En résumé, utiliser IE est nuisible à notre ordinateur ; de plus le changement de version crée un dysfonctionnement conséquent, hors de portée quant aux utilisateurs néophytes.

 

Toujours est-il que je contrôle 6 ordinateurs. L'un d'entre eux, par expérimentation, utilisant seulement Firefox comme navigateur, sauf pour Windows Update (rapidement fermé après exécution), et n'étant protégé que par le Pare-feu Windows, sans aucun antivirus, n'a jamais reçu d'ennuis depuis plus de deux ans. CQFD...

 

Conseil sympa pour les utilisateurs du P2P - eDonkey : maintenant beaucoup d'éditeurs de logiciels les proposent eux-mêmes sur le P2P ainsi... que les cracks ! La plupart du temps leurs logiciels proposés ainsi fonctionnent parfaitement. En fait, ces cracks sont des ennuis, voire des bombes, à retardement. En effet, les logiciels et cracks émanant d'eux de cette manière contiennent des malwares ou virus qui, la plupart du temps, se révèlent seulement quelques temps voire plusieurs semaines après. Cela se traduit par divers dysfonctionnements (de l'Explorateur Windows, de votre connexion Internet, de votre réseau, etc..., etc...) sans que vous puissiez faire la relation avec tel téléchargement illégal. Même si vous le soupçonnez, inutile de vouloir réparer votre PC en le désinstallant et inutile de compter sur votre antivirus, aucun ne détenant dans ses bases le remède ; d'ailleurs les éditeurs de logiciels antivirus sont aussi piratés donc complices de ce type de parades contre le téléchargement illégal. En général, il ne vous reste plus qu'à formater votre disque dur. Cependant, ATTENTION maintenant avant de formater car sur certains nouveaux PC est installée une version OEM de Windows uniquement valable pour votre PC, votre DD et le Bios étant intimement liés. En formatant votre DD vous risquez d'effacer sur ce dernier cette liaison. En réinstallant Windows votre Bios ne reconnaîtra donc pas votre version OEM de Windows et empêchera son installation correcte. Pour les utilisateurs expérimentés il est possible de modifier le Bios pour supprimer définitivement cette liaison. En général, vous devrez porter votre PC à votre SAV.

 

Même les images, musiques, vidéos et autres téléchargés illégalement ou sur certains sites Internet peuvent dorénavant contenir des malwares ou virus.

 

En résumé, je vous déconseille vivement d'utiliser dorénavant les logiciels du type eMule, Razorbach et autres.

 

 

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 08:41

Ajoutez les services Google à l'interface - Google Chrome

Imprimer cette astuce Imprimer cette astuce
Samedi 20 Février 2010
Pour accéder aux services Google que vous utilisez régulièrement, vous pouvez les ajouter à l'interface grâce à l'extension Google Apps Shortcuts. Vous pourrez ainsi ouvrir Gmail, rédiger un nouveau mail, créer un nouveau document, Documents, Agenda, etc, en un clic.
  1. Dans Google Chrome, rendez-vous sur la fiche de Google Apps Shortcuts dans la bibliothèque d'extensions de Google.

  2. Cliquez sur le bouton Installer.

  3. Confirmez l'installation en cliquant sur Installer.

  4. Cliquez sur le bouton Google Apps Shortcuts. La liste des services Google est affichée. Cliquez sur le service que vous souhaitez atteindre.

  5. Pour personnaliser cette liste, cliquez sur le bouton Google Apps Shortcuts puis cliquez sur Options.

  6. Cochez les cases devant les services à ne plus afficher. Cochez la case Use SSL (for supported site). Cliquez enfin sur Save.

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 08:38

Aspirer un site Web

Pour rédiger un rapport ou bien pour compléter un dossier, vous avez besoin d'informations provenant de pages sur Internet. Or, à moins de disposer en permanence d'une connexion à Internet, y compris en déplacement, ou bien d'avoir pris le temps de récupérer les informations qui vous sont nécessaires avant de bouger, vous n'aurez pas matière à travailler.

 

La solution : copier sur son ordinateur les pages ou les sites Web qui vous intéressent pour les emporter avec vous et pouvoir ainsi les consulter hors connexion. Cela vous permettra également de conserver une copie sur votre ordinateur de pages intéressantes, qui peuvent très bien changer ou disparaître sur Internet.

Les aspirateurs de sites Web sortis en même temps que la démocratisation d'Internet, pour pouvoir télécharger un site en bas débit et le consulter librement ensuite, sont toujours d'actualité. Avec eux, il est possible de demander le téléchargement de l'intégralité d'un site, ou seulement d'un certain nombre de niveaux de profondeur des pages dans l'arborescence, de filtrer les éléments à ramener : pages, images, animations, vidéo, musique, et même de limiter le poids total du site en fixant un seuil à ne pas dépasser. Des fonctionnalités que l'on retrouve dans HTTrack, un logiciel gratuit.

 

Et pour ne pas avoir à rapatrier l'intégralité des pages lors d'une mise à jour d'un site que vous avez aspiré, seules les pages modifiées sont téléchargées.

 

Il vous restera alors plus qu'à copier les fichiers sur votre ordinateur portable ou sur une clé USB pour pouvoir naviguer en déplacement sur les pages que vous avez téléchargées, comme si vous étiez connecté.

 

Installer HTTrack

HTTrack est un aspirateur de sites Web complet et gratuit.

  1. Rendez-vous sur la fiche de HTTrack dans la logithèque.

  2. Cliquez sur le lien Télécharger gratuitement.

Démarrer une capture de site

Lancez HTTrack.

 

Paramétrer la capture

  1. Cliquez ensuite sur le bouton Définir les options.

  2. Ouvrez l'onglet Règles de filtrage.

  3. Cochez la case gif, jpg, png, tif et bmp pour télécharger les images des pages ramenées. Cochez les cases adéquates pour téléchargement aussi les musiques, animations, etc.

  4. Ouvrez ensuite l'onglet Limites.

  5. Vous pouvez maintenant définir le niveau de profondeur maximal que vous allez télécharger dans l'arborescence de la page que vous avez indiquée. Le niveau 1 correspond à la page d'accueil, 2 à la page d'accueil et à tous les liens qu'elle contient, etc … Attention à ne pas mettre un niveau trop élevé (au dessus de 3 par exemple) car le nombre de pages téléchargées peut rapidement atteindre la dizaine de milliers sur un site bien fourni.

  6. Spécifiez également le niveau de téléchargement des liens qui pointent vers des pages extérieures au site d'origine, 1 par exemple.

  7. Si vous êtes limité en taille, vous pouvez définir une taille maximale du site en octets, 100000000 pour 100 Mo par exemple.

  8. Déroulez la liste Taux maximal et choisissez l'option 50 000 pour augmenter la vitesse de téléchargement des pages et images.

  9. Ouvrez ensuite l'onglet Liens. Cochez la case Téléchargement les HTML en premier. Toutes les pages Web seront ainsi téléchargées avant les images.

  10. Cliquez enfin sur le bouton OK. Cliquez sur Suivant puis sur Terminer.

  11. La capture commence alors. Attention, l'opération peut être assez longue : tous les liens sont analysés, les images et pages téléchargées et l'architecture du site recréée sur votre disque dur.


Naviguer sur le site hors connexion

Toutes les pages et images du site aspiré (dans la limite du niveau que vous avez défini) se trouvent sur votre ordinateur. Vous pouvez consulter quand vous le souhaitez ces pages, les copier sur une clé USB pour les emporter avec vous, etc.

 

Mettre à jour une capture

Si les pages du site que vous avez aspiré ont été mises à jour, pas besoin de tout ramener. Vous pouvez télécharger uniquement les pages qui ont été modifiées.

 

 

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 08:35

Masquer la barre de menus - Firefox

Imprimer cette astuce Imprimer cette astuce
Jeudi 18 Février 2010

Depuis la version 3.6 de Firefox, vous pouvez masquer la barre de menus du navigateur dans Windows afin de récupérer quelques pixels en hauteur pour afficher les pages Web que vous visitez.

1. Dans Firefox, cliquez avec le bouton droit de la souris sur la barre de menus.

Pour aller plus loin avec Firefox
Pour en savoir plus et consulter gratuitement les 50 astuces consacrées à Firefox, cliquez-ici.

2. Dans le menu qui s'affiche, désactivez l'option Barre de menus.

3. La barre de menus est alors masquée.

4. Vous pouvez l'afficher temporairement en pressant la touche Alt.
Repost 0

Présentation

  • : Francis Guillot
  • Francis Guillot
  • : informatique et internet - trucs et astuces Windows XP 7 (seven) et Vista - sites internet – comptabilité et fiscalité - tableau de bord - fiscalité - création d'entreprises - droit civil, social et du travail
  • Contact

Like

Yahoo

Myspaceflickr-yahoo-logo.png.v4.png

Recherche