Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 00:20

A mon avis la bascule des blogs SFR TypePad vers Over Blog sera finalement une catastrophe.

 

Attendez-vous à la perte de plusieurs voire de centaines d'articles ; même que votre blog disparaisse purement et simplement.

 

Si c'est votre cas contactez-moi à l'aide du lien 'Ecrire un commentaire' ci-dessous.

 

Conseil juridique et par prévention: faites copie de suite de votre blog au sein de vote compte TypePad :

 

Paramètres > Impoter/Exporter > Cliquez sur le bouton 'Exporter' > Au terme de l'engistrement ciic droit sur le lien 'Télécharger' et cliquez finalement sur 'Enregistrer la cible du lien sous...', Bureau par exemple.

Repost 0
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 00:12

Il semblerait qu'Over Blog empêche les publicités  Google Adsense ?

Repost 0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 23:19
SFR dit  :
Clients ayant un blog gratuit « Intro » :
• Vous utilisiez régulièrement votre service de Blog sur SFR Blog, SFR a assuré la bascule de votre blog vers Overblog, 1ère plateforme de blogs en France.

En ce qui me concerne il me manque plusieurs catégories et plus de cent articles qui n'ont pas été basculés.
En ce qui concerne, par exemple, le blog http:/restaurant-sierentz-mulhouse.sfr-blog.fr, ce blog n'a pas été du tout basculé...
Il me semble que SFR doit indemnisation quant aux loupés.
Repost 0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 22:44

Sous Internet Explorer (IE) il est impossible de Tweetter un article à partir de l'outil d'administration Over Blog, sauf à être connecté auparavant sur Twitter par l'intermediaire de Firefox...  ; ce qui oblige à basculer d'un navigateur à l'autre pour obtenir satisfaction.

 

Utlisez d'emblée Firefox de Mozilla ou autres navigateurs pour ce faire.

Repost 0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 22:29

OverBlog - La plupart des liens url ne fonctionnent pas ; ils sont même bizarres dans la barre d'adresse de votre navigateur... ?

Repost 0
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 16:31

Par Jean-Nicolas Reyt | Publié : 9 mai 2010

 

Facebook bouton Like (j’aime). En moins d’un mois, la plupart des blogs et des grands sites internet a adopté le bouton « like » de Facebook. C’est ainsi 50.000 sites web  ont ajouté le nouvel outil de Facebook en une semaine, permettant aux internautes de poster directement sur leurs profils qu’ils « aiment » un contenu. Lire la suite…

Repost 0
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 16:04

Vu sur www.over-faq.com

  • Choisir le type de blog : « Autre service de blog »
  • Url de la page d'accueil : Adresse de votre blog.  (ex:  http://numerik.over-blog.org/  )
  • Nom d'utilisateur : Email de connexion  (votre email de connexion pour votre blog sur Overblog )
  • Mot de passe : Mot de passe   (votre mot de passe de connexion pour votre blog sur Overblog )

Une fois ces paramètre choisis, le logiciel se connecte rapidement à l'administration pour récupérer les paramètres de publication disponible sur la plate-forme.

  • Sélectionner le fournisseur : « Metaweblog API »
  • Url de postage distante : http://api.over-blog.com/mw

Cliquez ici pour accéder à l'article original

Repost 0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 01:54

Sfr - Au secours rendez-nous TypePad.

 

Après avoir exploré tous les boutons d'OverBlog je constate une incompétence, une nullité totale de ce fournisseur.

 

Par ailleurs aucune possibilité de gérer les colonnes, gauche et droite

 

Si vous ne remettez pas TypePad en place, vous recevrez beaucoup d'annulations d'abonnements.

 

OverBlog ne contient par ailleurs aucun correcteur hortographique.

 

De plus il n'est pas compatible avec Firefox.

 

De plus cette interface se dérobe sans cesse, obligeant constamment à copier nos écrits avant de cliquer sur tel bouton, pour ne pas les perdre.

 

Le seul avantage c'est qu'il ne crée pas d'interlignes indésirables.

 

SVP débarassez-nous au plus vite de ce bidule indésirable et rendez nous TypePad.

 

J'ai comme l'impression de vivre une histoire de fous. Par ailleurs, OverBlog est totalement inconnu en France. C'est dire...

 

Sfr doit respecter ses obligations quant à la la fourniture gratuite d'un espace blog. En l'ocurence Sfr nous dirige vers un fournisseur totalement incompétent et, incontestablemet, pourvoyeur d'ennuis sans fin. Il est clair maintenant que Sfr se dérobe et nous entraîne vers des ennuis insolubles.

 

A bon entendeur

 

Francis Guillot

Repost 0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 12:45

La section du contentieux du Conseil d'État a précisé, dans un arrêt du 9 juin 2010, quels sont les médecins compétents pour établir le certificat circonstancié au vu duquel le préfet peut prononcer une hospitalisation d'office.

>> CE 9 juin 2010, M. L..., req. n° 321506 (1)

Administratif | Police | Service public Pénal | Santé publique

Commentaire :

Dans la cadre de la procédure d'hospitalisation d'office, le certificat médical circonstancié au vu duquel le préfet doit se prononcer doit en principe émaner d'un médecin extérieur à l'établissement qu'il soit ou non psychiatre. Il peut l'être également par un médecin exerçant dans l'établissement d'accueil dès lors que celui-ci n'est pas psychiatre, a affirmé la section du Conseil d'État dans un arrêt du 9 juin 2010.

En l'espèce, M. L... demandait l'annulation de l'arrêté du préfet de la Meuse décidant de son hospitalisation d'office au centre hospitalier de Verdun sur le fondement de l'article L. 3213-1 du code de la santé publique. Le requérant estimait que cette décision avait été prise illégalement car sur le fondement d'un certificat médical établi par un médecin non psychiatre mais exerçant dans l'établissement qui l'accueillait.

La haute assemblée affirme, après avoir repris l'article L. 3213-1 du code de la santé publique, « qu'il résulte de ces dispositions, qui ne méconnaissent pas les stipulations de l'article 5 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales relatives aux cas dans lesquels une personne peut être privée de sa liberté, que l'hospitalisation d'office ne peut être prononcée qu'au vu d'un certificat médical, qui doit être circonstancié, et que ce certificat, s'il ne peut émaner d'un psychiatre exerçant dans l'établissement d'accueil, peut être établi par un médecin non psychiatre de cet établissement ou par un médecin extérieur à l'établissement, qu'il soit ou non psychiatre ».

S. Brondel

Dalloz actualité © Editions Dalloz 2010

(1)

 

La section du contentieux du Conseil d'État a précisé, dans un arrêt du 9 juin 2010, quels sont les médecins compétents pour établir le certificat circonstancié au vu duquel le préfet peut prononcer une hospitalisation d'office.

Administratif | Police | Service public Pénal | Santé publique

Commentaire :

Dans la cadre de la procédure d'hospitalisation d'office, le certificat médical circonstancié au vu duquel le préfet doit se prononcer doit en principe émaner d'un médecin extérieur à l'établissement qu'il soit ou non psychiatre. Il peut l'être également par un médecin exerçant dans l'établissement d'accueil dès lors que celui-ci n'est pas psychiatre, a affirmé la section du Conseil d'État dans un arrêt du 9 juin 2010.

En l'espèce, M. L... demandait l'annulation de l'arrêté du préfet de la Meuse décidant de son hospitalisation d'office au centre hospitalier de Verdun sur le fondement de l'article L. 3213-1 du code de la santé publique. Le requérant estimait que cette décision avait été prise illégalement car sur le fondement d'un certificat médical établi par un médecin non psychiatre mais exerçant dans l'établissement qui l'accueillait.

La haute assemblée affirme, après avoir repris l'article L. 3213-1 du code de la santé publique, « qu'il résulte de ces dispositions, qui ne méconnaissent pas les stipulations de l'article 5 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales relatives aux cas dans lesquels une personne peut être privée de sa liberté, que l'hospitalisation d'office ne peut être prononcée qu'au vu d'un certificat médical, qui doit être circonstancié, et que ce certificat, s'il ne peut émaner d'un psychiatre exerçant dans l'établissement d'accueil, peut être établi par un médecin non psychiatre de cet établissement ou par un médecin extérieur à l'établissement, qu'il soit ou non psychiatre ».

S. Brondel

Dalloz actualité © Editions Dalloz 2010

NDL : donc prudence quant à une attitude particulièrement excessive...

Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Droit civil et du travail
commenter cet article
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 12:25

Le harcèlement moral, même s'il suppose des actes répétés, n'implique pas qu'ils se soient déroulés sur une longue période.

Commentaire :

L'arrêt du 26 mai 2010 contribue à la définition du harcèlement moral. Il s'agissait de déterminer si la notion d'agissements répétés implique une répartition des faits en cause dans le temps. En effet, l'article L. 1152-1 du code du travail définit le harcèlement moral comme des agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail du salarié susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. Aucune référence à la durée des agissements n'est faite.

En l'occurrence, un salarié, engagé en qualité d'acheteur-vendeur de véhicules accidentés, demande la résiliation judiciaire de son contrat de travail aux torts de son employeur. Il estime avoir été rétrogradé à son retour de congé maladie et reproche à son employeur de ne pas l'avoir réintégré dans son poste malgré l'avis d'aptitude du médecin du travail lors de la visite de reprise. Les juges accueillent la demande du salarié, estimant que constitue bien un manquement suffisamment grave de la part de l'employeur justifiant la résiliation judiciaire le fait d'affecter le salarié à son retour de congé maladie à des fonctions subalternes qu'il n'avait jamais exercées auparavant, alors même que le médecin du travail avait émis un avis d'aptitude.

Mais le salarié estimait également avoir été victime de harcèlement moral de la part de son employeur. Le salarié avait repris son travail le 11 septembre 2006. Il invoquait, au soutien de sa demande de dommages-intérêts pour harcèlement moral, sa rétrogradation dès le 6 novembre 2006, mais également des menaces et des propos dégradants au cours de la seconde semaine suivant la reprise du travail, notamment lors d'un entretien. La cour d'appel, estimant que ces faits s'étaient déroulés durant une très brève période, avait écarté la qualification de harcèlement moral compte tenu des arrêts maladie postérieurs à la reprise du travail. Le salarié avait en effet été à nouveau en arrêt maladie du 22 septembre au 22 octobre 2006 pour traumatisme psychologique.

La chambre a cassé cet arrêt et pose clairement pour principe que les faits constitutifs de harcèlement moral peuvent se dérouler sur une brève période. L'article L. 1152-1 du code du travail ne reposant sur aucune condition de durée, la Cour de cassation estime que le cour d'appel, en se fondant sur la brièveté des actes, a ajouté au texte une condition qu'il ne prévoit pas. Et, la chambre sociale de reconnaître le harcèlement moral attesté par les documents médicaux démontrant l'altération de l'état de santé du salarié.

Cette position de la chambre sociale peut-elle permettre d'affirmer que « quelques heures suffisent au harcèlement moral » comme le titre Le Monde, on peut s'interroger. Si l'important ne serait pas la durée du harcèlement moral mais son intensité, l'action de répétition nécessaire aux agissements en cause implique nécessairement un espace de temps. Et encore faut-il qu'ils portent atteinte aux droits et à la dignité du salarié ou compromettent sa santé ou son avenir professionnel

Enfin, on ne peut que constater qu'une telle décision ne sera pas de nature à diminuer le contentieux en la matière...
Pour aller plus loin sur le sujet, V. Rép. Travail, v° Harcèlement moral par P. Adam.

C. Dechristé

Dalloz actualité © Editions Dalloz 2010

Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Droit civil et du travail
commenter cet article

Présentation

  • : Francis Guillot
  • Francis Guillot
  • : informatique et internet - trucs et astuces Windows XP 7 (seven) et Vista - sites internet – comptabilité et fiscalité - tableau de bord - fiscalité - création d'entreprises - droit civil, social et du travail
  • Contact

Like

Yahoo

Myspaceflickr-yahoo-logo.png.v4.png

Recherche