Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 14:24

Certains documents pédagogiques du programme de formation sont en format PDF. Vous aurez besoin du logiciel Adobe PDF Reader, disponible sans frais, pour voir les documents.

Test d'Adobe Reader

Testez votre ordinateur pour vérifier si Adobe PDF Reader est installé. Ceci ouvrira un document  essai, format PDF.  

Cliquez sur le bouton GO ci-après pour tester votre logiciel Acrobat Reader:

 Télécharger

 

  

   
Téléchargez Acrobat Reader

Si vous n'avez pas Acrobat Reader, veuillez cliquer sur le bouton go pour télécharger Acrobat PDF Reader à partir du site  www.adobe.com. Ce logiciel est gratuit et fonctionne sur toutes les grandes plateformes de matériel et de systèmes d'exploitation. 

Cliquez sur le bouton GO ci-après pour télécharger Acrobat PDF Reader:

 Télécharger

Le cas échéant décochez la case installant en même temps le module 'McAfee® Security Scan Plus gratuit (en option)' incompatible avec certains autres antivirus.

Mise à jour le 9 mai 2010

Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Informatique Windows et Vista
commenter cet article
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 13:43

1. Java, qu'est-ce que c'est ?

Java vous permet notamment de jouer en ligne, de discuter avec des personnes dans le monde entier, de calculer les intérêts de votre prêt immobilier ou de visualiser des images en 3D. Java est également intégré aux applications intranet et autres solutions e-business qui sont la base de l'informatique d'entreprise.

> Vérification de l'installation de Java
> Pour en savoir plus sur Java
> Télécharger Java

 

Après avoir téléchargé Java, consultez java.com pour voir si Java en action (site en anglais) s'applique bien à vos tâches quotidiennes.

Le cas échéant, téléchargez manuellement Java et installez-le de même.

Le logiciel Java pour votre ordinateur ou l'environnement d'exécution Java, est également appelé Java Runtime Environment, JRE, machine virtuelle Java, Java Virtual Machine, JVM ou téléchargement Java.

2. Adobe Flash Player, qu'est-ce que c'est ?

Test pour vérifier si votre ordinateur est muni d’Adobe Flash Player et téléchargement

Pour afficher pleinement vos pages votre navigateur a besoin du module d’extension (plugiciel) Adobe Flash Player, disponible sans frais. Testez Adobe Flash Player

Si besoin, téléchargez le module d'extension Flash Player à partir du site Adobe Ceci devrait prendre moins d'une minute (une nouvelle fenêtre s'ouvrira) ; le cas échéant décochez la case installant en même temps le module 'McAfee® Security Scan Plus gratuit (en option)' incompatible avec certains autres antivirus.

Le cas échéant, téléchargez manuellement Adobe Flash Player et installez-le de même.

Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Informatique Windows et Vista
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 12:27

1. Connectez-vous à votre compte Adsense en vous identifiant

  Adsense 1

2. Sélectionnez l'onglet ‘Configuration AdSense’

3. Cliquez sur ‘Authentification du site’ (laissez cette page ouverte)

  Adsense 2

4. Dans un autre onglet de votre navigateur allez dans TYPEPAD et cliquez à partir de  ‘Bibliothèque’ sur l’option ‘Gestionnaire de fichiers’

5. Copiez/collez l’adresse du lien de de votre navigateur en résultant  du type :

http://www.typepad.com/account/files

6. Ajoutez s à http ; résultat :

https://www.typepad.com/account/files

7. Retournez sur votre compte AdSense à la page mentionnée au point 3 ci-dessus

8. Au niveau du blog ou site que vous voulez faire authentifier par AdSense collez le lien du point 6 à la ligne ‘URL d'authentification:’

9. Cliquez sur 'modifier' à droite de la même ligne

  Adsense 3

(Placez vos identifiant et mot de passe TypePad dans les zones grisées de gauche, au niveau de la colonne 'Caractéristique', et cliquez sur 'Enregistrer' puis revenez au point 9)

10. IMPÉRATIF, déconnectez toutes vos pages TypePad (à défaut, votre authentification par AdSense pourrait sembler fonctionner puisqu'alors AdSense n'aurait pas besoin de vos identifiants indiqués dans l'image ci-dessus, ce qui ne vous permettrait pas de constater que vous avez entré les bons identifiants ; le cas échéant, refaites un test d'authentification, comme indiqué au point 11, sur un autre PC)

11. Dans la nouvelle page cliquez sur 'Tester mon URL d'authentification' > une nouvelle fenêtre s'ouvre ; conformez-vous au texte en haut de cette dernière

  Adsense 4

12. Fermez cette dernière page et cliquez sur ‘Enregistrer’

13. Toujours dans votre compte AdSense sélectionnez l'onglet 'Mon compte' et dans la zone 'Préférences des annonces par centre d'intérêt' cliquez sur 'Gérer les annonces'

14. Cliquez sur 'Créer un nouveau bloc AdSense'

15. En premier lieu cliquez sur 'AdSense pour les pages de contenu' (par la suite vous pourrez ajouter  de même les modules 'Adsense pour les recherches', 'AdSense pour mobile', etc.)

16. Sélectionnez 'Bloc d'annonces' option 'Annonces textuelles et illustrées (par défaut) ou autre, à votre gré et cliquez sur 'Continuer >>' (si l'un des liens ou boutons ne réagissent pas, utilisez de préférence Internet Explorer - IE pour effectuer toute la procédure)

17. Dans la nouvelle page choisissez les différents paramétrages : 'Format' (j'ai choisi dans le présent blog 'Skycraper large 160 x 600 soit largeur 160 et hauteur 600 pixels), 'Couleurs' (j'ai choisi 'Plein air' et j'ai sélectionné 'Bordure') ; à la ligne suivante vous pouvez cliquer sur 'Prévisualiser ce bloc AdSense' ; à la ligne 'Polices' j'ai laissé les paramétrages par défaut du compte ; à la ligne 'Styles des angles' j'ai sélectionné 'Angles légèrement arrondis'

18. Cliquez sur 'Continuer >>' ; dans la nouvelle page cliquez à nouveau sur 'Continuer >>', sans rien modifier, sauf à vouloir créer vos critères personnalisés permettant d'effectuer le suivi des performances d'annonces spécifiques

19. Dans la nouvelle page remplissez la zone 'Nom du Bloc Adsense' (je l'ai nommé 'Blog Sfr - AdSense - 160x600 et j'ai laissé la date de création') et ensuite cliquez sur 'Envoyer et obtenir le code' ; cela aura pour effet d'une part de valider ce bloc publicitaire dans AdSense et, d'autre part, de générer le code à insérer dans votre blog ou site

20. copiez/collez ce code dans 'Bloc-notes' (NotePad)

21. Dans le cas de 'Typepad' ré-ouvrez votre compte

22. Suivez le chemin suivant : 'Bibliothèque' > 'TypeListes' > en haut de la page à la ligne TypeListes 'Ajouter une TypeListe' > Créez un type de liste 'Notes' que vous trouverez dans la liste déroulante > dans la zone 'Nom de la liste' nommez là, par exemple, 'PUBLICITE ADSENSE' > cliquez sur 'Créer une nouvelle TypeListe' > dans la même page au niveau de 'PUBLICITE ADSENSE' cliquez sur 'Ajouter un objet' > Copiez-collez purement et simplement dans la zone 'Note' le code AdSense que vous avez copié dans 'Bloc-notes' > 'Enregistrer' >  dans le menu principal 'Tableau de bord' > dans la zone 'Gérer mon blog', en haut à droite 'Habillage' > dans le menu de gauche 'Contenu' > dans la colonne 'Catégories' sélectionnez 'Tout' > dans le colonne 'Modules' sélectionnez 'PUBLICITE ADSENSE' (dans cet exemple) > dans la colonne 'Détails' 'Ajouter ce module' > plus bas dans cette page dans la zone 'Barre de navigation' copiez/déplacez le module 'PUBLICITE ADSENSE'  (dans cet exemple) à l'endroit que vous souhaitez (normalement il se trouve d'emblée en tête de liste) > 'Enregistrer'

23. C'est terminé. Vérifiez dans votre navigateur favori le résultat (il faut parfois attendre plus de 10 minutes). Si finalement vous ne voyez rien, essayez de visualiser votre site avec un autre navigateur (Google Chrome, Firefox, Internet Explorer, etc.) ; certains navigateurs, et selon le système d'exploitation, sont réfractaires à certains scripts, codes HTML et autres.

Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Informatique Windows et Vista
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 11:01

Une clé USB ne doit jamais être débranchée "à chaud" à peine de l'endommager voire, au pire, perdre toutes les données enregistrées sur celle-ci.

Pour la débrancher correctement il faut cliquer sur la petite icône 'Retirer le périphérique en toute sécurité' située en bas à droite de votre écran, près de l'horloge, (si cette icône n'apparaît pas créez un raccourci sur votre bureau en copiant/collant %SystemRoot%\System32\RUNDLL32.EXE shell32.dll,Control_RunDLL hotplug.dll dans la zone 'Entrez l'emplacement de l'élément' et nommez-le à votre gré) et cliquer sur la lettre du lecteur la concernant. Un message doit alors vous indiquer 'Le matériel peut être retiré en toute sécurité'.

Cependant, si un message vous dit qu'il est impossible de débrancher le périphérique en toute sécurité fermez toutes les fenêtres de l'Explorateur Windows ('Poste de travail', 'Panneau de configuration', 'Connexions réseau', 'Imprimantes et télécopieurs', etc.) et réessayez.

Si le problème persiste, ouvrez et fermez une fenêtre de l'Explorateur Windows (touches Windows + E simultanément, par exemple), plusieurs fois de suite le cas échéant, et réessayez.

Si cette solution échoue finalement, ne retirez votre clé USB qu'après l'arrêt complet de votre ordinateur (PC) ; en effet, si vous n'arrivez pas à débrancher correctement votre clé c'est qu'en fait elle reste en cours de fonctionnement par rapport à votre système.

Certes, nombre d'entre vous ne respecte pas cette procédure, par négligence ou ignorance. Cependant, gare un jour de devoir mettre votre clé USB et tout ce qu'elle contient à la poubelle...

Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Informatique Windows et Vista
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 17:01

Cour de cassation
chambre sociale
Audience publique du 16 février 1994
N° de pourvoi: 90-46077

Publié au bulletin

Rejet.

Président : M. Kuhnmunch, président
Rapporteur : M. Frouin, conseiller apporteur
Avocat général : M. Terrail, avocat général
Avocat : la SCP Peignot et Garreau, avocat(s) 

REPUBLIQUE FRANÇAISE
AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Sur les deux moyens réunis : 

Attendu que M. X..., employé de la société Albizzati-GBA, fait grief au jugement attaqué (conseil de prud’hommes de Vierzon, 29 octobre 1990) d’avoir rejeté sa demande en paiement de la somme de 684 francs à titre d’indemnité de repas correspondant à dix-huit repas de midi qu’il s’est abstenu de prendre au cours de la période d’avril-mai 1989, tandis qu’il travaillait sur un chantier de l’entreprise, alors, selon le premier moyen, que s’il n’a pas pris pendant cette période le repas fourni gratuitement par l’employeur, c’était pour respecter sa religion et que la disposition de la convention collective, en vertu de laquelle l’indemnité de repas n’est pas due par l’employeur lorsque le repas est fourni gratuitement, ne s’applique pas au salarié qui déplace son heure de repas, et alors, selon le second moyen, que le jugement, qui l’a ainsi pénalisé en raison de son culte et de l’accomplissement de ses rites, n’a pas respecté les Droits de l’Homme ; 

Mais attendu que, selon l’article 5 de l’annexe VII à l’accord national du 21 octobre 1954 concernant les ouvriers du bâtiment, l’indemnité de repas a pour objet d’indemniser le supplément de frais occasionné par la prise du déjeuner en dehors de la résidence habituelle de l’ouvrier, et qu’elle n’est pas due par l’employeur lorsque le repas est fourni gratuitement ; 

Et attendu que le salarié (NDL : même les salariés d'un autre corps de métier) qui, pour des raisons personnelles, ne prend pas le repas fourni gratuitement par l’employeur, ne peut prétendre à une compensation ; 

Que les moyens ne sont pas fondés ; 

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi. 

_____________________________________________________


Publication : Bulletin 1994 V N° 58 p. 42
Décision attaquée : Conseil de prudhommes de Vierzon, du 29 octobre 1990
Titrages et résumés : CONVENTIONS COLLECTIVES - Bâtiment - Convention nationale du 21 octobre 1954 - Article 5 de l’annexe VII “ petits déplacements salaires “ - Salaire - Indemnités - Indemnité de repas - Attribution - Conditions - Exclusion des salariés nourris gratuitement - Abstention volontaire d’un salarié pour des raisons personnelles . L’accord collectif applicable disposant que l’indemnité de repas a pour objet d’indemniser le supplément de frais occasionné par le prix du déjeuner en dehors de la résidence habituelle de l’ouvrier, et qu’elle n’est pas due par l’employeur lorsque le repas est fourni gratuitement, le salarié qui, pour des raisons personnelles, ne prend pas le repas fourni gratuitement par l’employeur, ne peut prétendre à une compensation.
CONTRAT DE TRAVAIL, EXÉCUTION - Salaire - Indemnités - Indemnité de repas - Attribution - Conditions - Bâtiment - Convention nationale du 21 octobre 1954 - Article 5 de l’annexe VII “ petits déplacements salaires “ - Exclusion des salariés nourris gratuitement - Abstention volontaire d’un salarié pour des raisons personnelles
Précédents jurisprudentiels : A RAPPROCHER : Chambre sociale, 1986-06-05, Bulletin 1986, V, n° 269, p. 222 (rejet).
Textes appliqués :
Accord national 1954-10-21 article 5 annexe VII

 

 

ACTUALITÉ JURIDIQUE

 

du 26 février 2004

Du côté des prud'hommes

COMMENT L'EMPLOYEUR PEUT CHOISIR ENTRE LA FOURNITURE DU REPAS OU SON PAIEMENT

Quand l'employeur décide de nourrir son personnel, un salarié ne peut refuser cette mise à disposition du repas et demander en contrepartie le versement d'une indemnité compensatrice, sauf quand il ne peut le consommer pour des motifs qui ne sont pas de son fait. Illustration de ces principes avec deux décisions de justice.  

Dans la branche des CHR, l'employeur a obligation de nourrir gratuitement son personnel. Cette obligation résulte d'un usage confirmé dans l'immédiat après-guerre par les décrets Croizat et Parodi et intégré ensuite au Code du travail (article D 141-6 et suivants).
Cependant, en pratique, cet employeur peut se trouver confronté au refus du salarié de profiter de cet avantage en nature nourriture. Ce dernier peut-il alors exiger une indemnité compensatrice ? Selon le conseil de prud'hommes, la réponse dépend des raisons pour lesquelles le salarié ne consomme pas ses repas. Deux décisions récentes du conseil de prud'hommes illustrent cette notion.

Le salarié ne consomme pas son repas par convenance personnelle
Dans une première affaire, un salarié, employé dans un grand restaurant en qualité de voiturier, exige de son employeur qu'il lui rembourse les repas qu'il n'a pas consommés. Le salarié explique que chaque mois l'employeur lui a octroyé sur son bulletin de paie des avantages en nature nourriture intégrés à son salaire brut.
Ces mêmes avantages ont par la suite été déduits par l'employeur du salaire net à payer. Or, précise le salarié, il ne les a jamais consommés. En effet, il a toujours préféré prendre ses repas chez lui, à la maison, avant d'aller travailler.
Devant le conseil de prud'hommes, l'employeur qui s'oppose à ce remboursement rappelle les textes à l'origine de son obligation de nourriture. Il s'agit d'un usage, confirmé par les arrêtés Croizat et Parodi des 22 février 1946 et 1er octobre 1947, précisant qu'il appartient à l'employeur, dans la branche d'activité des cafés, hôtels, restaurants, soit de nourrir gratuitement son personnel, soit de lui allouer une indemnité compensatrice de nourriture.
L'employeur précise que c'est à lui, et à lui seul, qu'il appartient de choisir entre la fourniture du repas et l'octroi d'une indemnité compensatrice. Pour sa part, il a choisi au sein de son restaurant, de nourrir l'ensemble de son personnel en préparant des repas qu'il tient à sa disposition.
A l'appui de cette affirmation de l'employeur, le chef de cuisine vient témoigner par une attestation qu'il "fait préparer le déjeuner et le dîner pour l'ensemble du personnel". Ainsi, le salarié bénéficiait d'avantages en nature nourriture systématiquement mis à sa disposition à l'occasion du service du déjeuner, et à l'occasion du service du dîner.
Dès lors, le salarié a décidé de ne pas consommer ces repas alors qu'il était présent dans l'entreprise. Il n'en demeure pas moins que la société était en droit de considérer ces repas comme consommés et de les déduire de la rémunération nette à payer au salarié.
L'employeur entend faire prévaloir l'unicité de statut des salariés au détriment de l'intérêt individuel du demandeur. D'ailleurs, il invoque plusieurs décisions de justice et notamment, un arrêt de la Cour de cassation du 7 février 1994, venu confirmer le principe en cause : "Le salarié qui pour des raisons personnelles ne prend pas le repas fourni gratuitement par l'employeur ne peut prétendre à une compensation."
Le conseil de prud'hommes, après les plaidoiries des parties, délibère et rend immédiatement son jugement : il déboute le salarié de sa demande. Il considère que le salarié "qui indique ne pas avoir pris les repas mis à sa disposition pour des raisons personnelles ne peut prétendre au remboursement de la somme forfaitaire correspondant à ses avantages en nature que l'employeur déduisait de ses bulletins de salaire".
Pour le conseil de prud'hommes et pour la cour d'appel, qui sera amenée quelque temps après à confirmer la décision, le salarié ne peut pas prétendre au remboursement des avantages en nature non consommés par ses soins, pour des raisons personnelles.

Le salarié ne consomme pas son repas pour des raisons tenant à l'organisation de l'entreprise
Dans une deuxième affaire, le salarié exige, là encore, le remboursement de repas qu'il n'a pas consommés et qu'ils lui ont été déduits de son bulletin de paie.
Cette fois, à l'appui de ses explications, il commence par rappeler les horaires de travail qui étaient les siens : du lundi au vendredi de 7 heures à 16 heures. Il bénéficiait, bien évidemment, d'une pause à l'occasion du déjeuner pendant laquelle l'employeur lui fournissait un repas. Mais à la fin du service à 16 heures, il quittait l'établissement et prenait son repas du soir chez lui.
Son employeur lui a systématiquement octroyé des repas à raison de deux avantages en nature nourriture par jour. Ces deux repas quotidiens étaient intégrés à son salaire brut, mais étaient ensuite déduits de sa rémunération nette à payer.
A tort, poursuit le salarié. En effet, si l'arrêté du 22 février 1946 dispose que l'employeur a la faculté soit, de nourrir gratuitement son personnel, soit de lui allouer une indemnité compensatrice équivalente... il précise également, que les employés qui ne prennent pas leur repas dans l'établissement perçoivent obligatoirement une indemnité compensatrice.
Sur la base de ce texte, l'employeur devait lui octroyer un avantage en nature nourriture pour le repas du midi, puis une indemnité compensatrice de nourriture pour le repas du soir. Il serait, en conséquence, en droit de réclamer le remboursement d'un avantage en nature nourriture par journée de travail.
Faux, réplique l'employeur. C'est dit-il, le patron qui décide soit, de nourrir gratuitement son personnel, soit de lui allouer une indemnité compensatrice de nourriture, et pas l'inverse.
C'est justement dans cet esprit qu'il a systématiquement mis à la disposition du salarié deux repas par jour, que ce dernier pouvait prendre à toute heure de la journée. Le restaurateur indique, en effet, que ses salariés comme ses clients, sont habilités à prendre leurs repas à n'importe quelle heure, en raison d'un service continu.
Le conseil de prud'hommes rejette l'argumentation de l'employeur et le condamne à rembourser à son salarié un avantage en nature nourriture par journée de travail.
La motivation adoptée par le conseil de prud'hommes est de principe. Il rappelle tout d'abord, l'obligation faite à l'employeur des hôtels, cafés, restaurants, soit de nourrir l'ensemble du personnel, soit de lui allouer une indemnité compensatrice. Il précise ensuite que les horaires de travail du salarié obligeaient ce dernier à quitter l'établissement à un moment de la journée où il n'est pas d'usage de prendre le repas du soir.
Dès lors, si ce dernier ne consommait pas son repas, ce n'était pas du fait de sa volonté. L'employeur devait lui accorder une indemnité compensatrice pour le repas du soir. Il ne l'a pas fait. Il doit donc lui rembourser un repas par journée de travail.

Comment faire la différence entre fourniture et paiement ?
Ainsi et pour conclure, la distinction doit être opérée selon la raison pour laquelle le salarié consomme ou non son repas, c'est-à-dire :
 Si le salarié ne consomme pas le repas mis à sa disposition pour des raisons strictement personnelles et ce, quelles qu'elles soient (confession religieuse, régime alimentaire, décision discrétionnaire...), le salarié ne peut pas exiger le remboursement du repas.
 Si le salarié ne consomme pas le repas mis à sa disposition pour des raisons qui lui sont étrangères et plus précisément pour des raisons tenant à l'organisation du travail, alors le salarié peut prétendre à une indemnité compensatrice au titre des repas dont il n'a pas pu profiter.
F. Trouet (Synhorcat) zzz60r

A combien de repas un salarié a-t-il droit par jour de travail ?

Deux règles juridiques déterminent le nombre de repas devant être accordé quotidiennement à un salarié

La première règle est un usage en vigueur dans les hôtels, cafés, restaurants. En vertu de cet usage, un salarié a droit à :
- un repas par jour s'il travaille moins de 5 heures et jusqu'à 5 heures de travail par jour,
- deux repas s'il travaille plus de 5 heures par jour.
Cet usage a notamment pu être confirmé par la Cour de cassation à diverses reprises (arrêt Dame Marrot du 4 octobre 1972 par exemple).
Cette règle détermine ainsi le nombre de repas devant être attribué à un salarié en référence à sa durée du travail.
A cet égard, il convient de rappeler que cette notion de 5 heures est celle retenue depuis l'accord du 2 mars 1988 sur la durée du travail dans les hôtels, cafés, restaurants, pour déterminer la durée de la demi-journée de travail.
Une seconde règle est issue d'une circulaire administrative du 9 mars 1990 n° 15-90, qui précise que l'obligation de nourriture ne s'impose qu'à la double condition :
- que l'entreprise soit ouverte à la clientèle au moment
des repas,
- et pour autant que le salarié soit présent au moment desdits repas.
Le nombre de repas est cette fois attribué en référence à la notion de présence au moment des repas, laquelle doit s'entendre au sens large et intégrer les périodes des repas de la clientèle, mais aussi du personnel.
Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Droit civil et du travail
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 14:42


    * Article publié le 28 avril 2010
    * Source : Soc. 7 avr. 2010, n° 09-40.020

Si l'organisation du travail du salarié prévoit un temps d'attente pendant lequel, sans être à la disposition directe de l'employeur, il ne peut, du fait des circonstances, vaquer librement à ses occupations, cette attente n'est pas assimilée à du temps de travail effectif.

I. - Une si longue attente ...

Un conducteur routier assigne son employeur en paiement des heures d'attente passées sur le site de fret d'un aéroport français. Arrivant sur place en fin de soirée avec une livraison, il n'en repartait que cinq heures plus tard avec un nouveau chargement. L'employeur comptabilisait cette période en temps de repos, ne donnant pas lieu à rémunération, ce que contestait le salarié qui la considérait comme une période de mise à disposition, devant être rémunérée. La Cour d'appel lui donne raison : si elle admet que, durant ces cinq heures, le salarié ne se trouvait pas directement à la disposition de l'employeur et n'était pas tenu de se conformer à ses directives, le fait que ce temps d'attente lui soit imposé, dans l'intérêt de l'entreprise, et que les circonstances (interdiction d'utiliser le camion à titre personnel et configuration du lieu d'attente ? zone de fret déserte à cette heure) l'empêchent de vaquer à des occupations personnelles valaient à ce temps d'attente d'être assimilé à un temps de mise à disposition, donc rémunéré en conséquence.

II. - Une interprétation éminemment restrictive de la notion de travail effectif

La Cour de cassation sanctionne la décision de la Cour d'appel, qui ne démontrait pas que le salarié était à la disposition de l'employeur pendant le temps d'attente, ni qu'il était tenu de se conformer à ses directives. Ce temps d'attente était donc assimilable à un temps de repos. Il faut donc comprendre que, même si le temps d'attente dont le salarié est tributaire est lié à l'organisation du travail décidée par l'employeur, cela ne suffit pas à transformer cette attente en temps de mise à disposition. Le temps de repos a une existence propre, et ne change pas de nature en fonction des circonstances dans lesquelles il peut être pris : pour que l'attente soit assimilée à du temps de travail effectif, le salarié doit être soumis pendant sa durée à une directive de l'employeur.

La jurisprudence entend strictement la notion de travail effectif et elle l'a prouvé à plusieurs reprises. Ainsi, elle a admis que constituait du travail effectif le temps d'attente d'un chauffeur routier auquel son employeur avait imposé de rester à proximité du véhicule sans pouvoir l'utiliser à titre personnel (Cass. soc., 12 juil. 2000), ou de passer la nuit à l'intérieur pour en assurer la garde lors d'un déplacement (Cass. soc. 22 mai 2001). Mais elle a exclu cette qualification à chaque fois que le salarié n'était pas soumis à de telles directives, et notamment dans une affaire assez semblable à celle qui nous préoccupe : on ne peut, en se basant sur les seules circonstances de lieu et d'horaires, assimiler à du temps de travail effectif le temps d'attente imposé au salarié une partie de la nuit dans un centre de tri sis dans une zone industrielle, dès lors que l'employeur ne lui a par ailleurs donné aucune directive (Cass. soc., 23 mars 2007).

III. - Accord national du 23 novembre 1994 : une protection toute relative

Les juges de cassation reprennent le même raisonnement dans notre affaire qui, à la différence des arrêts sus-évoqués, est couverte par l'accord collectif national du 23 novembre 1994 sur le temps de service, les repos récupérateurs et la rémunération des personnels de conduite marchandises « grand routier » ou « longue distance ». L'article 3-1 de l'accord est censé être plus protecteur des intérêts du salarié, en assimilant totalement à du temps de travail effectif « (?) les temps d'attente durant lesquels, bien que n'étant pas tenu de rester à son poste, le conducteur ne peut disposer librement de son temps ». Avant de préciser : « En revanche, ne sont pas pris en compte au titre du temps de service l'ensemble des interruptions, repos, temps pendant lesquels le conducteur n'exerce aucune activité et dispose librement de son temps ». Ce dernier alinéa est suffisamment imprécis pour annuler les vertus du précédent, et permet au bout du compte d'appliquer aux secteurs censés être favorisés par l'accord du 23 novembre 1994 la jurisprudence en cours dans ceux qui ne le sont pas. In cauda venenum !

À situation matérielle équivalente, il s'en faut donc de peu, on le voit bien, pour passer de tout (une compensation à 100 % du temps d'attente) à son contraire (pas de compensation du tout) : un mot de l'employeur en fait.
Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Droit civil et du travail
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 02:12

29 avril 2010 - Jean-Dim itri De wavrin - View Com ments

Facebook propose 6 Social Plugins. Voici un tutoriel pour ajouter un bouton "J'aime" (Like Button) dans le thème de votre blog WordPress. La méthode que je détaille s'appuie sur le JavaScript SDK de Facebook.

Etape 1 : Créez votre compte sur Facebook.

Pour pouvoir utiliser le JavaScript SDK, il vous faut tout d'abord créer une application de type « site » sur Facebook… Pas de panique c'est très simple. Loguez vous sur votre compte Facebook puis rendez-vous sur la page de création d'une application Facebook. Donnez lui le nom de votre site  ou blog (par exemple), acceptez les conditions (après les avoir lues) et cliquez sur « créer une application ». Copier l'ID de l'application dans Bloc-notes (NotePad), cette ID va vous servir dans l'étape suivante. N'oubliez pas de cliquer sur « Enregistrez les modifications » en bas de la page. Pour info, vous retrouvez et pouvez modifier toutes vos applications sur cette page.

Etape 2 : Installez le JavaScript SDK Facebook

Copiez le bout de code suivant :

xmlns:fb="http://www.facebook.com/2008/fbml" xmlns:og="http://opengraphprotocol.org/schema/"

Puis sous WordPress, allez dans l'éditeur de thème, éditez le fichier « en-tête » (header.php) et collez le bout de code entre :

<html xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml" et >.

Rendez-vous sur la page du JavaScript SDK Facebook et copiez le bout de code susmentionné débutant par :

<div id="fb-root">

et finissant par :

</script>

Retournez dans le fichier « entête » (header.php) et collez le bout de code susmentionné sous la balise <body>. Enfin, remplacez le texte « App ID » par votre ID créée dans l'étape 1.

N'oubliez de sauvegardez vos changements.

N.B. :

Le SDK JavaScript permet d'accéder à toutes les fonctionnalités de l'API graphique via JavaScript, et il fournit un ensemble riche de fonctionnalités côté client pour l'authentification et le partage. Par exemple l'utilisation, vérifiez Facebook pour les Sites Web et le Guide d'authentification. Le moyen le plus efficace pour charger le SDK sur votre site est de le charger de façon asynchrone, il ne bloque pas le chargement d'autres éléments de votre page: chargement d'autres éléments de votre page:

> <div Id="fb-root"> </ div>

<script> 

window.fbAsyncInit = function () Conseil pour une section de contenu developers.facebook.com. (AppID: "votre identifiant app", le statut: true, le cookie: true,xfbml: true));   );   (Function () (     var e = document.createElement ('script'); e.async = true;+ Document.location.protocol e.src = »/ / Connect.facebook.net / fr / all.js;    document.getElementById ('fb-root'). appendChild (e); }());

</ Script>

Le SDK est open source et est disponible sur GitHub.

 

Etape 3 : Installez le bouton J'aime (like) dans un article WordPress

Rendez-vous sur la page Développeur Like Button . Facebook vous propose un générateur de code. Dans le champs « URL to Like », copiez/collez le texte suivant :

<?php the_permalink(); ?>.

Complétez les autres champs avec ce qui vous convient le mieux puis cliquez sur « Get Code ». Une pop-up s'ouvre, copiez le code XFBML commençant par

<fb:like

et se terminant par

</fb:like>.

Sous Word Press, allez dans l'éditeur de thème, éditez le fichier « Article seul » (Single.php) et collez le code XFBML mentionné précédemment à l'endroit où vous souhaitez placer le bouton « J'aime ». Par exemple, pour placer le bouton à la fin de votre article, collez le code XFBML suivant :

<?php the_content('Lire la suite de cet article'); ?>

Remarque : N'oubliez de sauvegardez vos changements. Voila, c'est fait.

Cela vous convient ?

Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Informatique Windows et Vista
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 19:20

Version 2.9.2

Télécharger WordPress en français (fr) :

Télécharger au format .tar.gz — 2.4 Mo

 

Préambule

Bienvenue. WordPress est un projet très spécial pour l'auteur mentionné ci-dessous. Chaque développeur et contributeur ajoute quelque chose d'unique à ce projet, et ensemble nous créons quelque chose de beau, et dont je suis fier de faire partie. Nous avons passé des milliers d'heures sur le développement  de WordPress, et nous nous attachons tous les jours à vous faciliter la vie. Merci d'en faire une partie d'un morceau de votre monde.

— Matt Mullenweg

Installation : la fameuse installation en 5 minutes

 

  1. Décompressez l'archive dans un dossier vide.
  2. Ouvrez le fichier wp-config-sample.php avec votre éditeur de texte préféré, comme WordPad ou similaire, et complétez les informations liées à votre base de données.
  3. Sauvegardez le fichier sous le nom wp-config.php
  4. Envoyez le tout sur votre FTP.
  5. Ouvrez la page /wp-admin/install.php dans votre navigateur. Celle-ci devrait installer les tables de données nécessaires à votre blog. Si vous obtenez une erreur, vérifiez le contenu du fichier wp-config.php, et réessayez. Si cela échoue encore une fois, rendez-vous sur les forums d'entraides et soyez le plus précis possible dans vos explications. Si tout se passe bien, passez à l'étape suivante.
  6. Notez le mot de passe qui vous sera donné.
  7. Une fois l'installation terminée, le script d'installation vous renverra vers la page de connexion. Connectez-vous avec l'identifiant admin et le mot de passe généré durant l'installation. Vous pouvez ensuite cliquer sur "Votre Profil" pour modifier votre mot de passe.

 

Hébergement de votre blog avec WordPress

Certains d’entre vous préféreront sans doute disposer de leur propre nom de domaine et d'un blog hébergé par leurs propres soins. A moins d'installer un serveur à son domicile et d'utiliser sa connexion à Internet donc consommer sa bande passante au détriment de votre utilisation personnelle, il faudra pour cela disposer d'un hébergement. Dès lors, le blog n'est plus entièrement gratuit, à moins que vous ne puissiez profiter des offres promotionnelles que lancent ponctuellement les grands noms du secteur. Néanmoins la solution WordPress est parfaitement gratuite et, qui plus est, open source, ce qui signifie que les plus courageux d'entre vous pourront même mettre la main à la pâte en développant des extensions (plugins), ou en participant directement à l’évolution de WordPress.

Pour installer une plateforme Wordpress (ou, autres exemples : Dotclear, PluXML, Movable Type développée par la société qui édite Typepad, Serendipity ou SPIP, ce dernier relevant plus du gestionnaire de contenus (CMS) que de la plateforme de blog), il est préférable de disposer d'un espace Web chez un hébergeur (quelques dizaines de Mo suffisent) ainsi que d'une base de données, le plus souvent au format MySQL. Pour Wordpress, il faudra également prévoir un éditeur de texte, qui permettra de modifier certains paramètres du fichier de configuration. Enfin, un gestionnaire de transfert FTP tel que FileZilla sera nécessaire pour expédier les fichiers qui composent le blog et les éléments de son administration.

A noter qu'il est possible de bénéficier d'un hébergement gratuit pour son blog Wordpress sur le site Wordpress.com, même si ce module de publication se destine plutôt à une installation sur son propre serveur. On retrouve la même interface de gestion, privée toutefois de certaines options. Une vingtaine de thèmes, modifiables en ligne, sont proposés. Il est ensuite possible d'acheter des « crédits » pour bénéficier d'un espace de stockage plus important.

Une fois l'espace Web retenu, l'éventuel nom de domaine réservé et la base de données créée par l'hébergeur, il suffit de télécharger la dernière version en date de Wordpress pour pouvoir procéder à l'installation. (A l'origine, Wordpress est un logiciel développé par une communauté anglophone. Les différentes versions sont toutefois très rapidement traduites en français. Deux possibilités s'offrent alors : télécharger directement une version française, ou prendre une version anglaise que l'on mettra ultérieurement à jour à l'aide de fichiers francisés.)

Mise à jour de votre ancienne version

Avant tout, soyez sûr de sauvegarder tous les fichiers que vous avez modifiés, par exemple index.php.

 

Mise à jour depuis toutes les versions inférieures à WordPress 2.9.2 :

  1. Effacez vos anciens fichiers WordPress, sauf le dossier /wp-content/.
  2. Envoyez les nouveaux fichiers.
  3. Allez sur la page /wp-admin/upgrade.php avec votre navigateur internet.
  4. Vous vous attendiez à plus dur ? C'est tout !

 

Modification dans les thèmes

Si vous avez modifié votre thème, vous aurez probablement quelques modifications à faire. Si vous souhaitez convertir un thème conçu pour la version 1.2 de WordPress (ou une version inférieure), nous avons créé un guide spécial pour vous (en anglais).

http://codex.wordpress.org/Upgrade_1.2_to_1.5

 

Raisons de mise à niveau

Il y a plusieurs raisons pour la mise à niveau des logiciels. En général, elles sont le fait que le logiciel a été amélioré et les questions de sécurité ont été abordées. Voici quelques raisons spécifiques pour les utilisateurs de WordPress:

Fonctionnalités améliorées

L'interface et les fonctions de WordPress ont non seulement été améliorés, ils ont été élargis. Il y a une liste des nouvelles Caractéristiques WordPress Et, en résumé, le programme est plus rapide, plus propre, plus facile à utiliser et plus puissant.

Modèle Driven Design

WordPress utilise des modèles pour générer les pages dynamiquement. Vous pouvez contrôler la présentation du contenu en modifiant les modèles en utilisant l'éditeur de modèle de l'outil et les modèles de balises.

Modifications de la conception rapide et mise en page

Il y a des centaines de WordPress Themes à choisir ; changer l'apparence de votre site est plus facile et plus rapide que jamais.

Filtres anti-spam des commentaires et de la protection

Comment spam filtrage est intégré dedans ; les plus touchés par les spammeurs peuvent  contrôler les commentaires avant de les publier.

Vaste Plugins

Il y a des centaines de nouveautés et améliorations Plugins qui feront facilement élargir les fonctionnalités et la puissance de votre site web. Création de plugins est plus facile que jamais, aussi.

 

Avant de commencer

Avant de poursuivre, une sauvegarde de votre base de données, fichiers de WordPress, et ensemble de votre site.

  1. Commencez par sauvegarder l'ensemble de votre site et les fichiers de WordPress ainsi que votre base de données.
  2. Stockez vos sauvegardes hors site, par exemple sur votre disque dur.
  3. Désactivez tous les plugins actifs. Dans le panneau d'administration> Plugins, cliquez sur Désactiver sur chaque plugin. Vous pourrez les réactiver lorsque vous aurez terminé la mise à niveau.

 

Commencer la mise à niveau

  1. Télécharger la nouvelle version de WordPress sur votre disque dur et décompressez-la dans un nouveau dossier. (Nb: la version 1.5 peut être trouvée ici ).
  2. Supprimez les fichiers WordPress anciens à partir de votre hébergement, à l'exception  de wp-config.php.
  3. Publiez les nouveaux fichiers WordPress.
  4. Remplacez votre ancien index.php index.php avec le nouveau, inclus dans le téléchargement. (Vous pouvez transformer votre ancien indice en un thème en suivant les instructions ci-dessous, il ne faut pas le supprimer entièrement.) ** N'oubliez pas de déplacer wp-blog-header.php si vous constatez que la page d'index se trouve dans un répertoire différent lors de l'installation de wordpress.
  5. À partir de votre navigateur, tapez http://example.com/wp-admin/upgrade.php en utilisant le chemin du fichier répertoire de votre WordPress wp-admin et mettez à jour votre base de données.
  6. Aussitôt à partir de login wp-admin sélectionnez "Options" puis "Permaliens" dans le menu. Cliquez sur" Mise à jour Permalink Structure " ; vous ne devriez pas avoir à faire autre chose.

Vous devriez avoir une nouvelle présentation par rapport à WordPress 1.5 avec le modèle par défaut appliqué nouvellement à votre site Web. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez changer cela en une minute. Tout d'abord, détendez-vous avec un soda froid et des bonbons. Si vous voulez adapter votre ancien modèle datant de l'ère spatiale en remplacement du nouveau, alors continuez la lecture....

 

Vérifiez le nouveau WordPress

Avant de commencer à vous divertir avec votre nouvelle mise à jour WordPress, prendre quelques minutes pour tester son fonctionnement ; il y a eu quelques changements. Pour une compréhension facile par des tests simples, l'article Premiers pas avec WordPress souligne bon nombre des nouveaux changements apportés à Administration Panneaux et au fonctionnement de votre site.

  WordPress

Groupe Présentation WordPress

Commencez par vous rendre sur Administration Panneaux. Vous êtes maintenant accueillis avec un Tableau de bord qui énumère vos dernières activités et les nouvelles du monde WordPress Communauté. Explorez sans fin et vous trouverez Partager votre page et Gérer la page , modules qui traitent les nouveautés WordPress, Vous permettant d'ajouter du contenu qui est en dehors de The Loop "Comme" Contact "," Sign Up "," A propos, et "Resume".

Sur Présentation du Panneau de configuration, vous allez maintenant trouver une liste de thèmes. Il devrait y en avoir deux. Cliquez sur Voir le site et vous verrez le nouveau look de votre site. Cliquez sur le bouton "Retour" puis sélectionnez l'autre thème. Cliquez sur Voir le site encore et vous verrez que l'apparence de votre site a complètement changé.

 

Thème par défaut Voir le message unique

cliquez sur Modifier pour retourner au thème par défaut, puis Voir le site et baladez-vous au sein de votre nouveau site. Cliquez sur les différents liens et voyez comment le desing et les changements apportés à l'affichage. Avec le thème par défaut, il existe deux principaux affichages. Un pour les pages de messages non-uniques comme la première page, les catégories, les archives et les recherches, et un autre pour les pages à simple post. La barre latérale est supprimée. Les nouveaux thèmes modulaires vous permettent de personnaliser l'apparence d'une quantité de pages de votre site.

Lorsque vous êtes prêt à changer réellement le look de votre site ou de  le convertir pour qu'il corresponde à votre look précédent, alors continuez la lecture...

 

Nouveau système de template

A peu de choses près peu de modifications ont changé la façon dont les modèles de travail  s'utilisent par rapport à la version 1.5, sauf plus particulièrement l'ajout de thèmes qui contribuent au développement des modèles de votre site , infiniment plus facile.

La première chose que vous remarquerez sont les modèles de fichiers qui ne se trouvent plus dans le répertoire racine ; et de plus, ils ne sont pas dans wp-content/themes ; alors allez-y maintenant.

Vous devriez y voir au moins deux dossiers, par défaut et classique. Chaque dossier contient maintenant un ensemble complet de thèmes WordPress. Classic est le style de WordPress ancienne version transformé en un thème. Par défaut est une adaptation de Kubrick. Choisissez parmi ces thèmes, notamment "classique" si vous étiez un habitué de notre ancien modèle, ce sera la meilleure manière d'apprendre comment fonctionnent les thèmes de travail.

 

Mise à niveau anciens modèles - Facile

Pour activer votre ancien modèle dans un thème :

  1. Créez un répertoire pour votre thème dans wp-content/themes comme wp-content/themes/mytheme /, tout en minuscules et un seul mot
  2. Mettez votre ancien index.php dans le répertoire du thème que vous venez de créer
  3. Utilisez un éditeur de texte pour effectuer les modifications
  4. Supprimez wp-blog-header.php (ligne en haut qui dit de ne pas supprimer :)
  5. Remplacez la ligne suivante (ou un lien similaire CSS) :

 <? Php écho get_settings(«Siteurl '); ?>/ Wp-layout.css

Avec ceci :

 <? Php bloginfo(«Stylesheet_url '); ?> 

Remplacer ceci :

 <? Php include (ABSPATH «Wp-comments.php '); ?> 

Avec ceci :

 <? Php comments_template(); ?> 

     
  1.  Copiez votre ancienne feuille de style dans le répertoire de votre thème se nommant style.css
  2.  Ouvrez style.css et ajoutez l'en-tête suivant (copiez et collez en le personnalisant) :
  / *
Nom du thème: Mon blog hawt
Thème URI: http://example.com/
Description: EVAR Best thème
Version: 1.0
Auteur: Me
Auteur URI: http://example.com/
* /

  1. Sélectionnez l'onglet Présentation de l'interface admin
  2. Si vous voyez votre thème sur la liste, activez-le ; si vous n'avez pas bien respecté toutes ces instructions vérifiez toute la procédure ci-dessus pour vous assurer qu'il n'y a pas d'inexactitudes.

 

Mise à niveau anciens modèles - avancée

Selon la façon dont votre ancien site WordPress était personnalisé, le processus de modification de votre ancienne mise en page WordPress et la conception peuvent être simples ou complexes. Il existe essentiellement trois méthodes : correction de vos anciens fichiers de votre ancien site, nouvelle conception à partir de zéro ou la refonte d'un WordPress Theme existant.

Nous recommandons ce dernier si vous n'êtes pas très expérimenté avec CSS et HTML / XHTML. Pour la conception de votre thème à partir de zéro, vous trouverez des renseignements plus détaillés sur la façon de modifier les éléments de disposition dans les thèmes et personnaliser votre thème : Développement du thème. Si vous êtes déterminé à utiliser vos fichiers de l'ancien site, voici les instructions :

Pour modifier un thème existant, suivez les instructions suivantes, étape par étape :

  1. Copiez les fichiers suivants à partir du classique ou par défaut WordPress Theme dans un nouveau dossier :
    1. index.php
    2. wp-comments.php
    3. wp-comments-popup.php
    4. wp-layout.css
    5. searchform.php
  2. Ouvrez votre index.php dans votre éditeur de texte.
  3. Commentez wp-blog-header ; cela exige de placer les lignes tout en haut de index.php. Pour ce faire, mettre / / au début de chaque ligne.

<? Php

 / / * Ne pas supprimer cette ligne. * /
/ / Require ('. / Wp-blog-header.php');
?>

  1. Mise à jour de la ligne d'importation feuille de style dans index.php. Remplacer ceci :
     @ import url (<? php echo get_settings («siteurl ');?> / wp-layout.css);

    par ceci :

     @ import url (<? php bloginfo ('stylesheet_url');?>);
  2. Si vous utilisez le thème par défaut, Vous aurez une ligne comme ceci :

    <link rel = "stylesheet" href = "<? php echo get_settings (« siteurl ');?> / wp-layout.css "type =" text / css "media =" screen "/>

     

  3. Vous devez la modifier ainsi :

    <link rel = "stylesheet" href = "<? php bloginfo ('stylesheet_url');?>" type = "text / css" media = "screen" />

Mise à jour du fichier wp-comments ligne include dans index.php. Remplacez ceci :
  1.  <? Php include (ABSPATH. Wp-comments.php ');?>

    par ceci :

     <? Php comments_template ();?>
  2. Maintenant, sauvegardez index.php
  3. Renommez wp-comments.php par comments.php
  4. Ouvrez wp-comments-popup.php et trouvez cette ligne en haut :
     require ('wp-blog-header.php');

    Vous devez commenter cette ligne comme ceci :

     / / Require ('wp-blog-header.php');

    Le haut de votre wp-comments-popup.php doit ressembler à ceci :

     <? Php
     / * Ne pas supprimer ces lignes. * /
     $ Blog = 1;
     / / Require ('wp-blog-header.php');
     add_filter («comment_text ',' popuplinks ');
  5. Enregistrez le fichier.
  6. Renommez wp-comments-popup.php par commentaires-popup.php.
  7. Ajoutez un en-tête thème wp-layout.css qui ressemble à ceci (vous pouvez simplement copier et coller ce qui suit pour l'instant) :

/ *
Nom du thème: Ma mise en page originale
Thème URI: http://myblog.com/
Description: Votre thème
Version: 1
Auteur: Vous
Auteur URI: http://myblog.com/
* /

  1. Maintenant, renommez wp-layout.css par style.css.
  2. Vous devriez maintenant avoir 4 ou 5 fichiers :
    1. index.php
    2. comments.php
    3. commentaires-popup.php
    4. style.css
    5. Si vous utilisez le thème par défaut, vous aurez 5 photos - searchform.php
  3. Ensuite, créez un dossier avec le nom du thème (par exemple, carottes) mettez les quatre premiers fichiers ci-dessus dans ce dossier (et searchform.php si vous utilisez le thème par défaut).
  4. Publiez par FTP ce dossier carottes dans wp-content/themes / dossier. Vous devriez déjà avoir un dossier classique et un dossier par défaut à l'intérieur de celui-ci.
  5. Paramétrez le thème actif selon le thème que vous avez créé en le sélectionnant dans le panneau de présentation.

 

Ressources

Cet article est indiqué comme ayant besoin d'une parfaite traduction. Vous pouvez aider Codex pour le modifier.

La traduction en un meilleur français du présent article a été réalisée par mes soins, notamment quant à la partie "Mise à jour depuis toutes les versions inférieures à WordPress 2.9.2" ; cependant, je précise que je ne connais pas du tout le fonctionnement de WordPress... Il se peut donc que j'ai commis quelques fautes d'interprétation... A bon entendeur pour d'éventuelles corrections...

Francis Guillot

Bienvenue

Localized version screenshot

WordPress est le nec plus ultra des plates-formes sémantiques de publication personnelle, alliant esthétique, standards du Web et utilisabilité. Gratuit, Wordpress possède une valeur inestimable.

Plus simplement, WordPress est ce qu’il vous faut si vous voulez avancer grâce à un système de blog, plutôt que vous battre contre lui.

Télécharger WordPress 2.9.2
.zip — 2.7 Mo

Télécharger au format .tar.gz — 2.4 Mo

Téléchargement

La dernière version francisée de Wordpress sera toujours accessible depuis cette page. Il vous suffit de cliquer sur l'un des liens (.zip pour Windows ou .tar.gz pour d'autres systèmes d'exploitation) se trouvant ci-dessus ou sur le bouton du site WorfPress pour la télécharger.

S’il vous venait l’envie ou le besoin de télécharger une version précédente de Wordpress en français, elles restent disponibles et accessibles ici-même ou sur le site WordPress.

La version francisée est intégralement réalisée par l’équipe de l’association WordPress Francophone. Outre un blog proposant les dernières nouvelles importantes du monde de WordPress, son site donne accès à un forum d’entraide en français, où vous pourrez poser des question et apprendre à résoudre vos problèmes grâce aux membres de la communauté WordPress.

Notez que WordPress Francophone n’assure pas le support du service commercial WordPress.com…

Installation

WordPress est célèbre pour être installé et prêt à publier en 5 minutes ! Voici comment :

  1. Téléchargez et décompressez WordPress si ça n’est pas déjà fait,
  2. Créez une base de données pour WordPress sur votre serveur Web, de sorte que MySQL ait tous les privilèges en accès et en modification,
  3. Renommez le fichier wp-config-sample.php en wp-config.php
  4. Ouvrez le fichier wp-config.php dans votre éditeur de texte favori et complétez les informations de la base de données (et le langage utilisé par le blog si nécessaire).
  5. Déposez les fichiers de WordPress à l’emplacement désiré sur votre serveur Web :
    • Si vous souhaitez placer WordPress à la racine de votre domaine (par exemple http://www.example.com/), déplacez ou téléchargez tout le contenu du répertoire WordPress décompressé (en excluant le répertoire lui-même) dans le répertoire racine de votre serveur Web.
    • Si vous souhaitez placer votre installation de WordPress dans un sous-répertoire de votre site Web (par exemple http//www.example.com/blog/), renommez le répertoire wordpress avec le nom que vous avez choisi pour le sous-répertoire et déplacez ou téléchargez-le vers votre serveur Web. Par exemple, si vous voulez que votre installation de WordPress soit présente dans le sous-répertoire appelé “blog”, vous devez renommer le répertoire appelé “wordpress” en “blog” et le télécharger dans le répertoire racine de votre serveur Web.
  6. (Facultatif) Si vous avez téléchargé la version anglaise de WordPress, vous devez copier les fichiers de traduction fr_FR.mo et continents-cities-fr_FR.mo (correspondants à la version de WordPress installée) dans le sous-dossier wp-content/languages. Vous devrez peut-être créer ce répertoire s’il n’existe pas déjà. Ensuite, modifiez le fichier wp-config.php pour avoir define ('WPLANG', 'fr_FR');.
  7. Lancer le script d’installation de WordPress en ouvrant wp-admin/install.php dans votre navigateur Web préféré.
    • Si vous avez installé WordPress dans le répertoire racine, vous devriez vous rendre ici : http://www.example.com/wp-admin/install.php
    • Si vous avez installé WordPress dans un sous-répertoire appelé blog, par exemple, vous devriez vous rendre ici : http://www.example.com/blog/wp-admin/install.php

Et voilà ! WordPress devrait à présent être installé.

Blog

Ouverture du site

17 septembre 2007

À l’occasion de la sortie de WordPress 2.3, wordpress.org propose cette page francisée, avec accès direct aux archives complètes de WordPress en français.
N’hésitez pas à faire vos remarques à l’équipe de l’association WordPress Francophone, responsable de cette traduction.

Archives du blog

Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Informatique Windows et Vista
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 14:06

Bottomless a dit...

 

Voici le lien vers le plugin Wordpress pour le bouton "j'aime":

 

<a href="http://wordpress.org/extend/plugins/like">http://wordpress.org/extend/plugins/like</a>

 

Pas besoin de programmer, la position et l'apparence sont configurable dans les options.

 

http://wordpress.org/extend/plugins/like

Télécharger WordPress en français (fr) :

Télécharger au format .tar.gz — 2.4 Mo

Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Informatique Windows et Vista
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 12:50

Ajouter la fonction imprimer d'une page dans votre blog ou site Internet :

 

Code de la page, code HTML :

<meta content="text/html; charset=iso-8859-1" http-equiv="Content-Type" /><link title="CSS principal avec en-tête, menu et pied de page" rel="stylesheet" type="text/css" href="css.css" /><!-- CSS DE BASE --><link rel="stylesheet" type="text/css" href="print.css" media="print" /><!-- CSS SPÉCIAL IMPRESSIONS -->

<div id="en_tete"><!-- la bannière --></div>

<div id="menu"><!-- le menu --></div>

<div id="corps"><a onclick="javascript:window.print()" href="#">Imprimer cette page</a>

  <br /></div>

 

En l'état, je n'ai pas réussi à adjoindre l'image d'une imprimante à ce code ; je reste dans l'attente d'une solution.

..

Conseil : copiez/collez d'abord le code ci dessus dans Bloc-notes (NotePad), neutre, et copiez/collez ensuite à nouveau à l'endroit voulu dans votre blog ou site.

Repost 0
Published by Francis Guillot - dans Informatique Windows et Vista
commenter cet article

Présentation

  • : Francis Guillot
  • Francis Guillot
  • : informatique et internet - trucs et astuces Windows XP 7 (seven) et Vista - sites internet – comptabilité et fiscalité - tableau de bord - fiscalité - création d'entreprises - droit civil, social et du travail
  • Contact

Like

Yahoo

Myspaceflickr-yahoo-logo.png.v4.png

Recherche